AccueilÉconomieZAC du Haut Val d’Oise : pose de la 1re pierre de Parenthèses

ZAC du Haut Val d’Oise : pose de la 1re pierre de Parenthèses

Le 21 octobre dernier, Hurban et Picture Asset Management ont posé la 1re pierre de Parenthèses, retail park de 18 000 m², dans la ZAC du Haut Val-d'Oise à Persan.
ZAC du Haut Val d’Oise : pose de la 1re pierre de Parenthèses
© DR

Économie Publié le ,

Jean-François Delaoustre, président d’Hurban et Anne Genot, Managing Partner chez Picture Asset Management, ont posé jeudi 21 octobre, la 1re pierre de Parenthèses, futur retail park au sein de la zone commerciale de Persan. Cet événement s’est déroulé en présence d’Arnaud Bazin, sénateur et maire honoraire de Persan, Catherine Borgne, présidente de la Communauté de communes du Haut Val-d’Oise, Alain Kasse, maire de Persan, et Philippe Sueur, représentant de la Semavo. 

D’une surface de 18 000 m², ce retail park rassemblera un pôle commercial composé d’enseignes inédites et de premier plan, un pôle restauration de 1 700 m², ainsi qu’un hôtel de 70 chambres. Le tout prendra place dans un espace d’une grande qualité architecturale et environnementale qui contribuera à proposer une expérience ressourçante aux visiteurs, un instant entre parenthèses.

Ouverture fin 2022

Situé à Persan, au sein du parc d’activités du Haut Val-d’Oise, Parenthèses sera un futur lieu de shopping et de détente dans le Val-d’Oise. Développé par Hurban en copromotion avec Picture Asset Management, le retail park sera livré au 3e trimestre 2022 pour une ouverture au public fin 2022. Composé de deux bâtiments formant un ensemble de 18 000 m², il accueillera plusieurs enseignes, pour certaines inédites sur le territoire comme Burger King, Hippopotamus, Ange, CCV, Armand Thierry, Chaussea, Besson, GEMO, Jennyfer, Celio et Krys ou encore Intersport, Noa, Boulanger et Jour de fêtes. « La grande qualité de notre projet et son emplacement ont très vite suscité l’intérêt des grandes enseignes du secteur. Aujourd’hui, ce sont près de 90 % des cellules qui sont commercialisées », témoigne Jean-François Delaoustre. 

Répondre aux attentes des consommateurs 

Conçu par les architectes Patrick Charoin et Marina Donda, le site se caractérise par une grande rue marchande à ciel ouvert, abritée pour un parvis de bois et bordée de bassins, pour desservir l’ensemble des magasins qui bénéficieront de larges façades vitrées. Côté performances environnementales, le retail park vise la certification BREAAM Very Good. De ce fait, une partie des toitures et des façades est végétalisée. Cette démarche contribue à lutter contre la pollution via l’absorption des micropolluants tout en apportant davantage de confort sur le plan thermique et acoustique. Des panneaux solaires seront également installés en toiture afin de permettre la production d’eau chaude sanitaire. Enfin, le projet se caractérise par son volet paysager important intégrant des essences locales et qui permettra de valoriser l’entrée de ville de Persan tout en offrant un cadre privilégié aux visiteurs. « Ces beaux espaces extérieurs où la végétation s’épanouit et ces bâtiments qui favorisent l’ensoleillement naturel contribuent à créer un sentiment de sérénité et à faire de ce retail park un lieu de détente et de partage, un lieu où les visiteurs pourront profiter d’un instant entre parenthèses », explique Anne Genot.

Renforcer l’attractivité économique du territoire 

Parenthèses constitue la 1re étape d’un projet urbain ambitieux porté par la Ville de Persan et la Communauté de communes du Haut Val d’Oise, en faveur de la création d’un pôle économique majeur. Dans ce cadre, une zone d’activités de 50 ha a été ouverte à l’urbanisation au nord de Persan, qui accueille déjà près de 150 enseignes. à terme, le parc d’activités du Haut Val-d’Oise, aménagé par la Semavo, se composera d’un pôle commercial de 40 000 m², d’un parc logistique de 45 000 m², et de pôles d’activités dédiés aux PME/PMI. L’objectif étant de dynamiser l’activité économique sur le territoire et favoriser la création d’emplois. « Rien qu’avec Parenthèses, on estime la création de 150 à 200 emplois dès son ouverture en 2022. Ce qui est sans compter les retombées économiques pour les entreprises du territoire qui interviennent sur le chantier », indique Jean-François Delaoustre. 

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?