AccueilSociétéViolences conjugales : lancement du dispositif “Bons taxis” sur le territoire

Violences conjugales : lancement du dispositif “Bons taxis” sur le territoire

Dans le cadre de cette opération récemment déployée dans les Yvelines, cinq conductrices sillonnent le département pour conduire les femmes victimes de violences non véhiculées dans un endroit où elles seront en sécurité.
Violences conjugales : lancement du dispositif “Bons taxis” sur le territoire
© Adobe Stock

Société Publié le ,

Le sujet des violences faites aux femmes n'est pas nouveau, mais sa dimension médiatique s'est accentuée, notamment sur les réseaux sociaux, depuis le premier confinement de mars dernier, qui a engendré une augmentation des cas de violences au sein des foyers. Pour venir en aide aux victimes, les forces de l'ordre, les associations et les collectivités locales travaillent de concert pour mettre en place des dispositifs efficaces de soutien et de protection. C'est ainsi qu'en 2019, l'association Indépendance, Respect, Identité, Soutien (IRIS) a lancé dans le département le dispositif des bons taxis. « L'objectif, c'est d'aider les personnes vivant en milieu rural qui ne sont pas véhiculées. Elles peuvent avoir besoin d'être mises à l'abri dans un hébergement d'urgence, d'aller se faire soigner, se rendre dans une unité médico-judiciaire ou encore faire un aller-retour au tribunal pour assister à une audience », explique Jennifer Lopes, présidente d'IRIS.

Intégration de cinq nouvelles « héroïnes »

Les conducteurs de ces taxis, qui peuvent être sollicités de jour comme de nuit, sont exclusivement des femmes, comme l'explique Jennifer Lopes : « Nous avons fait appel exclusivement à des femmes pour que les victimes soient en confiance. Elles sont conventionnées également par la CPAM et elles ont toutes été formées par le Groupement de gendarmerie ». Le 29 janvier dernier, à Beynes, la ville yvelinoise d'origine de l'association, cinq nouvelles conductrices ont signé une convention actant leur intégration au sein du dispositif, en présence de l'adjudant Virginie Redureau, de Marielle Savina, déléguée départementale aux droits des femmes et à l'égalité des Yvelines, d'Yves Revel, maire de Beynes, de Sophie Mairesse, maire-adjointe déléguée à la santé, à la prévention et la sécurité et d'Annick Pandolfi, maire-adjointe déléguée à la petite enfance et aux affaires sociales. Ce dernier a été utilisé neuf fois depuis début 2020 et a systématiquement débouché sur une mise à l'abri de la victime de violences intrafamiliales.

Si pour ces femmes, leur action tombe sous le sens face à des personnes en détresse, la présidente de l'association n'hésite pas à les qualifier d'héroïnes, qui prennent en charge des personnes dont la vie peut être en danger, ainsi que leurs enfants, qu'elles sont amenées à prendre en charge. C'est d'ailleurs pour faciliter le transport des enfants des victimes que l'entreprise française Teamtex a offert gracieusement à l'association dix sièges-autos.
« C'est un très beau geste de la part de cette entreprise. En plus, cela contribue à mettre en confiance les mamans, d'autant que les trajets sont souvent longs », souligne Jennifer Lopes.

Parallèlement à cette offre de transport, l'association met en place des kits de produits d'hygiène de première nécessité pour les femmes et leurs enfants, qui sont d'une grande utilité une fois arrivé dans un hébergement d'urgence. n

Si vous êtes victime ou en contact avec une personne victime de violences intrafamiliales, n'hésitez pas à contacter l'association IRIS au 06 25 13 54 04 ou à écrire à irisbeynes@gmail.com.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?