AccueilTerritoireVersailles : le laboratoire Astrazeneca partenaire du château de Versailles

Environnement Versailles : le laboratoire Astrazeneca partenaire du château de Versailles

Récemment, 450 chênes ont été replantés, au long de l’allée royale de Saint-Cyr, et largement financés par le laboratoire pharmaceutique Astrazeneca en partenariat avec le château de Versailles, depuis plusieurs années.
Versailles : le laboratoire Astrazeneca partenaire du château de Versailles
© Adobe Stock

Territoire Publié le ,

Dévastée lors d’une tempête en 1999, l’allée royale de Saint-Cyr a désormais retrouvé ses chênes. Au total, ce sont 450 arbres qui ont été récemment replantés à cet endroit. Une action dont Astrazeneca, laboratoire pharmaceutique suédo-britannique est le mécène. Le groupe souhaite de cette manière « réaffirmer son ambition environnementale et sociale aux côtés du château de Versailles ». Pour financer cette replantation, le laboratoire a réalisé un mécénat de 450 000 €. Cette replantation permet de reconstituer l'une des plus grandes perspectives du domaine de Versailles et d’offrir une nouvelle promenade boisée aux visiteurs. L’allée royale de Saint-Cyr est un axe qui se situe dans le prolongement du jardin de Versailles et qui va jusqu’à la commune de Villepreux. Quelque peu oubliée ces dernières années, la plantation d’arbres devrait rendre l’allée plus agréable à l’avenir.

Cette action a été réalisée sous le haut-patronage de Sarah El Haïry, secrétaire d’État en charge de la Jeunesse et de l’engagement et sous le parrainage du ministère de la Culture.

Catherine Pégard, présidente de l'Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles se réjouit de cette action : « Le soutien d'AstraZeneca a permis d'achever un travail engagé depuis la tempête dévastatrice de 1999, en faveur de la préservation d'un patrimoine végétal hors du commun et dans le respect de la biodiversité. Le château de Versailles partage avec AstraZeneca la volonté de construire un lien social fort autour d’un patrimoine vivant et commun à tous, qu’il soit architectural ou végétal. » Ce mécénat s’inscrit dans le programme « Ambition zéro-carbone » lancé par le laboratoire. Pour atteindre ses objectifs en matière de neutralité carbone, AstraZeneca s'est engagé à doubler sa productivité énergétique et à utiliser des énergies renouvelables pour l'électricité et le chauffage, ainsi qu'à adopter une flotte de véhicules 100 % électriques d'ici 2025.

Un programme de réinsertion sociale

En plus de ce programme de replantation, le laboratoire organise, depuis deux ans désormais, un partenariat avec le château de Versailles en faveur de la réinsertion sociale. Partenariat qui a été renouvelé cette année. En effet, depuis le début de l’été, un programme complet d’activités a été spécialement conçu par les équipes du château de Versailles. Ce collectif réunit plusieurs associations et acteurs de la réinsertion et promeut l’égalité des chances. Ce n’est pas la première fois que le château de Versailles travaille avec ce collectif. Divers ateliers autour des sujets environnementaux, culturels et patrimoniaux ont récemment été mis en place. Les jeunes bénéficient par la suite d’avantages et de divers ateliers au sein du château. Ce sont ainsi entre 300 et 500 jeunes issus de milieux défavorisés qui se voient proposer des visites guidées, des défis pédagogiques pour découvrir les métiers d'art, des escape-games autour de la biodiversité. Les participants pourront également accéder aux coulisses des chantiers du château de Versailles et rencontrer les artisans qui œuvrent à sa préservation : maîtres couvreurs, charpentiers, doreurs, tailleurs de pierre, menuisiers, sculpteurs… Grâce à ces visites de chantiers, ces jeunes pourront s’initier à de nouveaux univers professionnels.

Cette ambition environnementale et sociale est saluée par Sarah El Haïry : « Par sa double vocation culturelle et sociale, ce programme porté par Astra Zeneca au profit des jeunes de L’Ascenseur qui se tient au sein du château de Versailles est une véritable chance pour notre jeunesse. La société de l’engagement se fait en acte et cette démarche, à la fois écologique et vectrice d’inclusion sociale en est une expression concrète. En mettant cette rencontre sous le haut-patronage du secrétariat d’État chargé de la jeunesse et de l’engagement, je suis heureuse de soutenir ce programme qui permet à de nombreux jeunes de vivre une expérience qu’ils garderont longtemps en mémoire. »

Même satisfaction pour Saïd Hammouche, co-fondateur du collectif l’Ascenseur et président de la fondation Mozaïk : « Nous remercions les entreprises comme AstraZeneca qui s’engagent à nos côtés concrètement et durablement pour l'égalité des chances. Nous développons des programmes inédits d'inclusion sociale et économique à destination des jeunes avec Astra Zeneca France. Être présent ici aujourd'hui est une belle occasion de célébrer ce partenariat ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?