AccueilTerritoireVersailles : 912 000 euros pour l'écoquartier du Gally

Versailles : 912 000 euros pour l'écoquartier du Gally

Jean-Philippe Dugoin-Clément, vice-président de la Région chargé de l'aménagement durable, a signé dernièrement avec François de Mazières, maire de Versailles, le contrat « Quartiers innovants et écologiques Terres de Versailles ».
Versailles : 912 000 euros pour l'écoquartier du Gally
© DR

Territoire Publié le ,

Le quartier Terres de Versailles, baptisé plus récemment “Quartier de Gally“, fait partie de la 9e session des lauréats du dispositif « 100 quartiers innovants et écologiques » mis en place par la Région. Le projet, développé sur les 20 hectares de l'ancien site de la caserne de Pion, entre le domaine du Château de Versailles et Saint-Cyr-sur-l'Ecole, a vocation à devenir le 9e quartier de Versailles, avec la création de près de 580 nouveaux logements. La moitié du terrain sera réservée en zone agricole et accueillera les épreuves d'équitation des JO 2024.

La Ville de Versailles s'est engagée dès 2008 à réaliser cette opération en respectant le paysage en lien avec le domaine du château, en ouvrant les logements sur la nature, en protégeant des nuisances sonores et en maîtrisant la place de la voiture. Une consultation d'aménageurs a ainsi été engagée de mars 2017 à février 2018. C'est à l'issue de cette procédure que le projet porté par l'équipe ICADE a été désigné, expliquent les porteurs du projet. Il a été notamment fait appel à l'Etablissement foncier public d'Île-de-France pour dépolluer le site et permettre son portage foncier.

L'écoquartier du Gally abritera quatre typologies d'habitat : la maison de ville, la maison jumelée, l'individuel en duplex et le petit collectif. « Il nous semblait important de garantir une certaine mixité sur le site », a expliqué François de Mazières, ajoutant que l'ensemble serait intégré d'un point de vue paysager. L'écoquartier se caractérise en effet par la « mise en valeur des perspectives et du patrimoine, au moyen d'une trame végétale dense, diversifiée pour installer les bosquets habités inspirés du parc de Le Nôtre, riche de nombreuses essences pour favoriser la biodiversité ». Le chèque régional d'une valeur de 912 000 euros vise justement à financer la « grande terrasse », sur la frange Est du site. Elle permettra aux Versaillais de « profiter des vues lointaines sur le paysage ».

« C'est un beau projet, très structurant. J'espère que grâce à vous, nous allons parvenir à le boucler financièrement », a salué François de Mazières. « A l'examen du dossier, le jury a vraiment été marqué par la qualité du projet, la façon dont le bâti été pensé », a salué Jean-Philippe Dugoin-Clément. « C'est un quartier absolument merveilleux, avec un effort énorme de renaturation. Ce projet permettra en outre de désartificialiser et de désimperméabiliser le site : l'emprise au sol sera, à terme, plus faible qu'auparavant ». Depuis novembre 2016, la Région a soutenu 48 projets de quartiers comme celui-ci sur le territoire francilien.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?