AccueilSociétéValérie Pécresse veut « que la région Île-de-France soit le territoire de tous les possibles »

ILE-DE-FRANCE Valérie Pécresse veut « que la région Île-de-France soit le territoire de tous les possibles »

La nouvelle année est synonyme de fêtes, de feux d’artifices et de bonnes résolutions. Elle est aussi synonyme des traditionnels vœux de la présidente de la Région, Valérie Pécresse.
Valérie Pécresse veut « que la région Île-de-France soit le territoire de tous les possibles »
© DR

Société Publié le ,

Au-delà de ses vœux de bonheur et de santé à tous les Franciliennes et tous les Franciliens, la présidente de la Région, candidate à la Présidentielle, a rappelé tous les changements et les créations qui vont marquer cette nouvelle année, à commencer par le lancement de la Mutuelle régionale, qui permettra de réduire les frais de santé de tous les Franciliens, mais aussi la création de la banque régionale des jeunes, afin d’aider ces derniers à financer leurs projets. Pour des tarifs de transports en commun plus justes, depuis le 1er janvier, tous les trajets sont limités à un prix maximum de 4 euros, afin de permettre au plus grand nombre de les emprunter. Pour 2022, la Région met également en avant l’éducation, en prévoyant de lancer une réserve d’enseignants retraités pour lutter contre le décrochage scolaire tout en continuant d’assurer la continuité pédagogique pour tous les lycéens d’Île-de-France, même en période de crise sanitaire, en offrant à chacun un ordinateur portable.

Concernant la transition écologique, Valérie Pécresse compte « relever le défi climatique, sans punir les Franciliens » et poursuivre la lutte de la Région contre la pollution de l’air, en aidant ceux qui travaillent dans une zone à faibles émissions à changer de véhicule, en leur proposant une aide de 6 000 euros. La Région continue également à promouvoir les mobilités douces, maintenant les aides pour l’achat de vélos électriques. Avec l’ambition de rendre l’immobilier plus accessible, et en réponse à la flambée des prix, elle prévoit la construction de logements étudiants, sociaux et de nouveaux quartiers innovants, en intensifiant parallèlement la lutte contre les passoires thermiques. Côté emploi et économie, la Région s’engage à annuler la dette de 7 000 PME et commerces, durement touchés par la crise, ce qui correspond à 50 millions d’euros. Une trentaine de zones de reconquête économique sera aussi créée, ciblant tout particulièrement les territoires ruraux. Plus de 100 000 formations seront offertes aux demandeurs d’emploi par le Conseil régional, afin de les former aux spécialités des secteurs qui recrutent. Enfin, la Région s’investit pour une plus grande inclusion et la mise en place de nouveaux dispositifs à destination des Franciliens autistes, afin que ces derniers soient accompagnés dans leur vie personnelle comme professionnelle.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 18 janvier 2022

Journal du18 janvier 2022

Journal du 11 janvier 2022

Journal du11 janvier 2022

Journal du 04 janvier 2022

Journal du04 janvier 2022

Journal du 28 décembre 2021

Journal du28 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?