AccueilTerritoireVal d'Oise : destruction du passage à niveaux de Deuil-Montmagny

Val d'Oise : destruction du passage à niveaux de Deuil-Montmagny

Considéré comme l'un des plus dangereux de France et à l'origine de plusieurs accidents mortels depuis 2011, le passage à niveaux de Deuil-Montmagny dans le Val d'Oise va être détruit à l'horizon 2025.
Val d'Oise : destruction du passage à niveaux de Deuil-Montmagny
© Adobe Stock

Territoire Publié le ,

En quinze ans, la SNCF a recensé 67 accidents dont trois mortels directement liés à ce passage à niveau, situé entre les communes de Deuil-la-Barre et Montmagny. Le Département et la compagnie ferroviaire ont donc jugé nécessaire de supprimer ce passage à niveau, considéré comme l'un des plus dangereux de France. La fréquentation de ce passage est élevée puisqu'environ 200 trains y passent chaque jour. Il est également traversé par deux lignes de bus, 7 000 véhicules et près de 500 piétons. De plus, il se situe à proximité d'un lycée. Annoncée à l'origine pour l'année 2022, la fermeture du passage à niveau a été repoussée en raison de la crise sanitaire à 2025 et le chantier de construction des nouvelles installations devrait débuter en 2023.

Des premiers travaux réalisés au mois de mars

Cette année déjà, le passage à niveau a subi des travaux de modernisation et de sécurisation afin d'éviter de nouveaux accidents. Il s'agissait du renouvellement de 600 mètres de voie en gare et d'une modification de l'aiguillage. Ces travaux avaient entrainé une fermeture du passage pendant deux semaines mais ne semblent pas suffisants pour le sécuriser totalement.

Pour la compagnie ferroviaire, la rénovation est essentielle car chaque incident a des répercussions directes sur les lignes de TER reliant Paris à Beauvais ainsi que sur la ligne H du transilien. En moyenne, il faut trois heures pour retrouver un trafic normal à partir du moment où l'incident est détecté et pris en charge.

Création d'un pont et d'un passage souterrain

Plusieurs mesures vont devoir être mises en place pour remplacer ce passage à niveau. La SNCF et ses partenaires étudient plusieurs pistes. Les travaux vont être colossaux et la facture sera de 37 millions d'euros. Sur cette somme, 17 millions d'euros sera consacré à la création d'un pont routier dont les travaux devraient débuter en 2023 et s'achever deux ans plus tard, en 2025. En plus de ce pont permettant aux voitures de traverser, un passage souterrain sera également construit afin de faciliter le passage des piétons et des cyclistes d'un côté à l'autre de la voie. Les travaux concernant le pont pour les voitures et les bus débuteront en 2023, il faudra attendre 2024 pour le chantier du passage souterrain pour les piétons et les cyclistes. Le passage à niveau sera détruit et supprimé en 2025.

Les travaux seront financés à 75 % par la région Ile-de-France et l'Etat.

Déroulement des travaux :

2022 : la SNCF réalisera la mise en accessibilité de la gare pour les PMR. Pour cela, les quais seront mis au même niveau que les trains, le guichet voyageur sera adapté et des bandes podotactiles seront installées sur les quais pour les non-voyants. De même, des ascenseurs et des toilettes seront mis à disposition.

Printemps/été 2023 : les travaux de suppression du passage à niveau n°4 pourront réellement débuter avec la construction du pont-rail sous ferré, situé au niveau de la Plante des Champs. Suivra la réalisation des nouvelles voiries, depuis la rue Guynemer en allant vers le lycée Camille Saint-Saëns et le quartier de la Plante des Champs à Montmagny.

Été 2024 : les constructions du passage souterrain pour les piétons et des rampes paysagères pour les PMR et les vélos s'amorcera. Un moyen de rétablir les liaisons ville-ville.

Fin 2025 : cette date devrait marquer la fermeture définitive du PN4.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?