AccueilTerritoireUniversité de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines : trois nouveaux laboratoires sur pied

Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines : trois nouveaux laboratoires sur pied

Les trois unités de recherche dénommées ERPHAN, LAAB et LIMEEP-PS lancées en 2020 sont venues enrichir les structures de l'UVSQ qui en compte désormais 35.
Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines : trois nouveaux laboratoires sur pied
©UVSQ - Philippe Charlier, médecin anthropologue, directeur du département de la recherche et de l'enseignement du Musée du Quai Branly - Jacques Chirac.

Territoire Publié le ,

Dans le domaine du handicap, l'Équipe de recherche paramédicale sur le handicap neuromoteur (ERPHAN - UR 20201) regroupe des compétences pluridisciplinaires, avec à sa tête Samuel Pouplin, ergothérapeute. Trois kinésithérapeutes, un infirmier, un podologue, un ergothérapeute et un professeur d'université praticien hospitalier forment l'équipe de recherche. Leur objectif ? Développer l'innovation au service de la santé des personnes atteintes de pathologies neuromotrices dans chaque champ disciplinaire et en interdisciplinarité. Il faut savoir que cette équipe de recherche est issue du partenariat entre l'UFR Simone Veil – Santé de l'UVSQ et l'APHP, qui s'exprime dans le domaine du handicap locomoteur, à l'Hôpital Raymond Poincaré ; terrain où soignants, patients et chercheurs se côtoient au quotidien.

C'est en Santé publique que le Laboratoire anthropologie, archéologie, biologie (LAAB) a été créé par le professeur Philippe Charlier, médecin anthropologue, directeur du département de la recherche et de l'enseignement du Musée du Quai Branly – Jacques Chirac. Réunissant une quinzaine de chercheurs de spécialités différentes et complémentaires telles que l'archéologie, l'anthropologie, la biologie, la médecine, ce laboratoire est implanté sur deux sites : l'UFR Simone Veil – Santé de l'UVSQ à Montigny-le-Bretonneux, et au Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, à Paris. L'axe central de recherche se concentre autour de l'anthropologie médicale, apportant un double regard et usant des technologies les plus pointues en matière de diagnostics médicaux post-mortem. Robespierre, Saint Louis, Marat, Henri IV et Diane de Poitiers font partie des célèbres patients du Docteur Charlier.

Réunissant une quinzaine de chercheurs et chercheuses géographes, économistes, urbanistes, ou représentants d'autres disciplines relevant des SHS (histoire, droit, info-communication, sciences de gestion), le Laboratoire interdisciplinaire sur les mutations des espaces économiques et politiques de Paris-Saclay (LIMEEP-PS) privilégie les approches multidisciplinaires, à l'interaction entre société et environnement. Sous la direction du géographe Frédéric Leriche, le laboratoire rattaché à l'Observatoire de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (OVSQ) a tenu son premier séminaire en mars 2021 intitulé « La ville durable, objet scientifique ? ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?