AccueilÉconomieUne « hacker-house » va voir le jour à Palaiseau

Innovation Une « hacker-house » va voir le jour à Palaiseau

Destinée aux étudiants passionnés d’informatique, la « hacker-house » sera située à proximité de l’école Polytechnique de Palaiseau.
Une « hacker-house » va voir le jour à Palaiseau
© Quadriflore

Économie Publié le ,

Ce concept apparu il y a quelques années vise à mettre en relation des passionnés de technologie et d’informatique à travers du coliving. Ce concept est né au milieu des années 2010 aux Etats-Unis et a rapidement été importé en France. Il s’adresse aux personnes souhaitant créer leur startup. Les hackers et développeurs y vivent en colocation, en communauté et se retrouvent régulièrement pour travailler, partager leurs projets, leurs compétences et bénéficier de conseils et de l’expérience des autres locataires.

Vivre dans une hacker-house leur permet d’être dans l’environnement idéal pour continuer d’innover et de s’améliorer dans leur passion. La région parisienne compte déjà des habitations de ce type, notamment à Fresnes dans le Val-de-Marne.

Prochainement, c’est la commune de Palaiseau qui devrait obtenir sa hacker-house. Cette dernière sera située à proximité de l’école polytechnique au cœur du campus Paris-Saclay. De cette manière, les étudiants seront plongés dans un univers de création et auront des conditions idéales pour travailler et exercer leur passion. L’EPA Paris-Saclay a signé un acte de vente avec le groupement mené par Demathieu Bard Immobilier, promoteur immobilier en charge de la maîtrise d’ouvrage du projet de résidence étudiante privée.

De nombreux espaces communs

Après la réalisation d’une consultation publique, l’EPA Paris Saclay a présenté son projet, au total 122 logements privés seront disponibles, soit 233 lits pour étudiants. La surface totale du projet représente 5 509 m². L’ensemble du projet ne sera pas conçu sur le modèle des « hackers-houses », seuls 40 lits seront organisés à la manière des « hackers-houses » américaines.

Plusieurs équipements de pointe seront mis à la disposition des résidents. La résidence offrira notamment des espaces dits « hackers », dans lesquels, les étudiants de SeedUp auront accès à des outils tels qu’un studio de musique, un fablab, un espace reprographie ou encore un atelier mécanique. De plus, la résidence proposera à tous les étudiants résidants, une grande diversité dans la typologie des logements dans le but de répondre à la diversité des attentes des jeunes. Ainsi, les logements proposés iront du T1 au T7. Pour tous les locataires, des espaces communs seront ouverts en rez-de-chaussée du bâtiment. Ces espaces seront des espaces de détente, une cuisine commune, un espace de travail et une salle de sport. La mise en service de ce lieu d’habitation est prévue pour la rentrée 2022.

Une architecture en bois

Architecturalement, le projet repose sur trois intentions majeures : une déclinaison de la résidence sur la rue, l’appropriation des coursives comme espace commun, et le jardin comme espace de communauté. L’entrée de la résidence sera marquée par un porche avec une intériorité entièrement publique. L’accès au cœur d’îlot espace vert sera une extension de l’espace public, avec un cheminement du minéral de la façade vers le végétal du jardin.

Chaque perron peut être approprié comme un balcon par tous les étudiants, à travers la structure en bois donnant sur le jardin de la résidence avec un jeu de lumière naturelle pour rendre cet espace agréable, évolutif et vivant, propice à la détente tout en étant à distance des espaces de vie. Elle sera accessible par l’escalier principal de la résidence et l’ensemble des ascenseurs, desservant la circulation intérieure dans la partie ouest du bâtiment. Enfin, cette structure, implantée sur la façade Sud, sera un brise soleil naturel et limitera les apports énergétiques solaires lorsque cela sera nécessaire tout en préservant l’éclairement des logements. La mise en service du bâtiment est prévue pour la rentrée 2022.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?