AccueilÉconomieFabien Daurat : " L'industrie est un élément important de revitalisation de nos territoires et de maintien de l'emploi "
Industrie

Fabien Daurat : " L'industrie est un élément important de revitalisation de nos territoires et de maintien de l'emploi "

Fabien Daurat, secrétaire adjoint de la CCI Essonne, a initié le Comité industrie à l’été 2021, alors qu’il était vice-président industrie de la Chambre. Manuelle Schneider lui a succédé en janvier dernier.
Fabien Daurat : " L'industrie est un élément important de revitalisation de nos territoires et de maintien de l'emploi "

Économie Publié le , Propos recueillis Quentin Clauzon

L'organisme, composé de 12 dirigeants de TPE, PME et grandes entreprises industrielles, a publié récemment ses préconisations dans un document, à découvrir ici . Fabien Daurat nous explique à quoi seront destinées ces propositions.


La Semaine de l'Île-de-France : Vous êtes à l’origine du Comité industrie ?

Fabien Daurat : Le Comité industrie a démarré à l'été 2021. J’étais alors vice-président de la CCI Essonne. Cela a plutôt bien fonctionné, puisque nous avons réussi à réunir autour de la table plusieurs industriels de toutes tailles et de tous horizons, nous permettant d'avoir une lecture assez précise de la situation industrielle du territoire. Nous avons travaillé sur beaucoup de sujets.

Quel en ont été les fruits ?

Nous avons fait paraître un Livre blanc en octobre 2021 sur l'industrie dans le département. Avec plusieurs points de réflexion, de directions vers lesquelles il faut aller, notamment sur l'attractivité du territoire, sur la fiscalité liée aux industriels, qui souhaiteraient recentraliser leur industrie sur des territoires plutôt que de les avoir au-delà des frontières françaises et souvent au-delà de l'Europe malheureusement. Donc nous sommes vraiment dans l'action, dans quelque chose qui aujourd'hui est lisible de tous, compréhensible de tous et surtout très participatif, c’est-à-dire avec l'ensemble des industriels du territoire. Manuelle Schneider, également entrepreneure dans le bâtiment, a repris le flambeau avec succès et avec un certain brio.

Quels seront les destinataires de ces préconisations ?

Les préconisations seront partagées avec l'ensemble des présidents des agglomérations du territoire, le président du Conseil départemental, bien sûr, mais aussi l’agence Essonne Développement , avec laquelle nous allons pouvoir monter des partenariats pour, justement, imaginer comment nous allons pouvoir articuler tout cela. Elles seront aussi partagées avec le tribunal de commerce, qui a son mot à dire sur le sujet. C'est un travail en concertation avec l'ensemble des acteurs économiques, industriels, du territoire.

Elles seront adressées plus largement au monde politique ?

Oui, bien sûr, notamment à l'occasion des législatives. Ce sera le moyen de faire la promotion du Livre blanc et de nos solutions. Malheureusement, à l'échelon national, nous savons bien que les problèmes de l'Essonne intéressent assez peu, même si le territoire a fait émerger plusieurs ministres ! Nous allons intégrer tous les candidats à la députation dans les prochaines semaines sur ces sujets, mais sur bien d'autres également, et notamment la fracture numérique. Mais l'industrie, bien-sûr, est un élément important de revitalisation de nos territoires et de maintien de l'emploi.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 17 mai 2022

Journal du17 mai 2022

Journal du 10 mai 2022

Journal du10 mai 2022

Journal du 03 mai 2022

Journal du03 mai 2022

Journal du 26 avril 2022

Journal du26 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?