AccueilÉconomieTramway T1 : Hesus va recycler 100 % des terres

Tramway T1 : Hesus va recycler 100 % des terres

Dans le cadre du prolongement du tramway T1 et de ses travaux, l’entreprise Hesus s’engage à recycler l’intégralité des terres.
Tramway T1 : Hesus va recycler 100 % des terres
© DR

Économie Publié le ,

En construction, la nouvelle ligne de tramway T1 couvrira près de 25km de trajets et de voies. Reliant Asnières-Gennevilliers Les Courtilles jusqu’à Val de Fontenay, cette ligne va être prolongée à l’est de Noisy-le-Sec à Val de Fontenay. Un projet qui implique des travaux importants et le déplacement de plusieurs milliers de tonnes de remblais. Pour déplacer et recycler ces terres, c’est l’entreprise Hesus qui a remporté le marché. Elle s’engage à transporter et à transformer ces terres à 100 %, dans une valorisation et une optimisation logistique qui permettra de réduire l’empreinte carbone et les impacts environnementaux du projet.

Le T1 desservira l’Est parisien

« Ce nouveau contrat remporté pour un projet de transports en commun conforte le positionnement d’HESUS en tant qu’acteur majeur des solutions durables pour les terres de chantier. Nous mettons à la disposition de notre client une équipe experte, qui travaille depuis plus de 13 ans sur des projets d’infrastructures complexes », a salué Emmanuel Cazeneuve, PDG et fondateur d’Hesus.

L’entreprise a donc été retenue pour l’évacuation et la valorisation des déblais issus de l’ensemble des terrassements liés au prolongement à l’est du tramway T1. Un tramway qui desservira les villes de Noisy-le-Sec, mais aussi Romainville, Montreuil, Rosny-sous-Bois et Fontenay-sous-Bois, améliorant ainsi la desserte en transports en commun de l’Est parisien, permettant de désenclaver certains quartiers.

Plus de 35 000 tonnes de terres traitées

La construction du tramway est un chantier titanesque. Les travaux, prévus jusqu’en 2025, comprendront le traitement de 25 000 tonnes de terres impactées, mais aussi de 10 000 tonnes de terres inertes. Quotidiennement, ce sont 700 m3 de terres qui seront traitées, en zone urbaine ultra dense. Hesus va ainsi procéder à leur traitement en s’inscrivant dans une démarche d’économie circulaire, avec une optimisation logistique permanente et des solutions de proximité pour réduire les trajets à vide (double fret, distance faible entre les exutoires). L’entreprise propose également un service digitalisé, avec traçabilité et géolocalisation.

Enfin, Hesus procédera à la valorisation de 100 % des déchets et des terres, avec préservation des ressources naturelles et des écosystèmes. Elle transforme les matériaux inertes en réemploi de chantier à chantier, et en comblement de carrière, et une partie des matériaux non-inertes en comblement de carrière. Les matériaux pollués partiront en partie en centre de recyclage et lavage physico-chimique. Un savoir-faire certain, qui réduira la facture écologique de la construction du tramway T1.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 novembre 2022

Journal du29 novembre 2022

Journal du 22 novembre 2022

Journal du22 novembre 2022

Journal du 15 novembre 2022

Journal du15 novembre 2022

Journal du 08 novembre 2022

Journal du08 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?