AccueilTerritoireTram T13 : les « essais dynamiques » auront lieu jusqu’au printemps
MOBILITE

Tram T13 : les « essais dynamiques » auront lieu jusqu’au printemps

Après les essais statiques (la vérification des matériels pris séparément), les essais dynamiques, avec la circulation pour la première fois d’une rame, ont été lancés.
Tram T13 : les « essais dynamiques » auront lieu jusqu’au printemps
© SNCF

Territoire Publié le ,

La création de la ligne de tram T13 qui reliera Saint-Cyr-L’École à Saint-Germain-en-Laye, a nécessité d’importants travaux aujourd’hui en cours de finalisation. Après la création des voies et leur pose, l’installation des poteaux et des câbles d’alimentation électrique, la construction des stations, les aménagements paysagers, reste désormais à finir l’équipement des stations et à poursuivre les travaux d’intermodalité. En parallèle de ces derniers aménagements, le tram T13 est entré dans une nouvelle phase décisive, celle des essais.

La première étape, dite « essais statiques », ayant permis de tester indépendamment les rails, ouvrages d’art, câbles d’alimentation électrique, signalisation, aiguillages, etc., les essais dynamiques ont pu commencer à la mi-décembre. La toute première rame est entrée en circulation. L’objectif de ces tests ? S’assurer de la parfaite interaction entre l’infrastructure et les appareils. Pour ce faire, quelques rames sont testées sur des portions réduites du tracé afin d’effectuer une série de tests (alimentation électrique, système de freinage et fonctionnement des carrefours, des passages à niveau et de la signalisation lumineuse, …). Les rames circulent d’abord doucement, avant une montée en vitesse progressive. Cette période permet également de former les conducteurs de la ligne, qui seront à la manœuvre d’un tram pas comme les autres. En effet, le tram T13 circulera à l’image d’un train entre Saint-Cyr et Lisière Pereire et comme un tramway classique entre Lisière Pereire et Saint-Germain-en-Laye.

Ces essais se poursuivront jusqu’au printemps 2022. La dernière étape, la « marche à blanc », pourra alors débuter. Il s’agit d’une répétition générale avant la mise en service. Toutes les rame sont mises en conditions de circulation réelles et s’arrêteront alors à chaque station, mais toujours sans voyageurs à bord. Des essais en situation dégradée seront aussi réalisés.

La circulation des rames nécessitant une vigilance accrue des automobilistes, cyclistes et piétons aux abords des voies et dans les croisements, une signalisation et un affichage dédiés ont été prévus. Des agents sont également présents au niveau des principaux carrefours et passages à niveau routiers lors du démarrage des essais, notamment pour veiller à la traversée des piétons en toute sécurité.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 09 août 2022

Journal du09 août 2022

Journal du 02 août 2022

Journal du02 août 2022

Journal du 26 juillet 2022

Journal du26 juillet 2022

Journal du 19 juillet 2022

Journal du19 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?