AccueilÉconomieSœurs et entrepreneures

ENTREPRISE Sœurs et entrepreneures

Elles sont sœurs, jeunes et déterminées à travailler sur des projets innovants, modernes et passionnants.
Sœurs et entrepreneures
© DR - Camille et Caroline Antoun, New Hotel

Économie Publié le ,

Leur ambition ? Travailler sur des projets qui changent les choses à leur échelle.

Faire de la pâtisserie plus facilement

Cette ambition est partagée par Margot Caron et Scarlette Chavinier, qui ont créé ensemble “Marlette”, juste mélange de leurs deux prénoms. En 2010, elles réinventent la préparation pour gâteaux, version bio, locale et engagée. “Bake it easy”, “Cuisinez-le facilement” en français, est l’ADN de ce projet, aussi innovant qu’ambitieux. Du cake marbré aux madeleines, en passant par les cookies et le fondant au chocolat, “Marlette” continue de soulager les quotidiens débordés, les agendas de ceux qui n’ont pas le temps de cuisiner ou qui sont, tout simplement, en manque de motivation. La Grande Epicerie va leur consacrer un stand, à partir de 2013, suivie par les Galeries Lafayette. Le premier “Café Marlette” voit le jour, suivi par d’autres, dans les années qui suivent.  

Démocratiser le yaourt entre frangines

Dans la famille Caron-Chavinier, ce sont les yaourts qui réunissent Tina et Laura Tarpinian. Leur père reprend “La Fermière”, entreprise arrivée sur le marché laitier en 1952, 50 ans après sa création. Pour leur annoncer la nouvelle, il dépose sur la table de la cuisine l’intégralité de la gamme de produits de la marque, pour sensibiliser ses filles. Quelques années plus tard, Laura est le bras droit de son père, elle assure le développement de la production, les échanges avec les sites de traitement du lait et la fabrication. Tina, elle, est partie du côté de la communication, qu’elle gère entièrement pour l’entreprise. “La Fermière” propose et impose ses recettes traditionnelles, inspirées du savoir-faire de nos mères et grands-mères. Du riz au lait à la crème aux œufs, en passant par les mousses, les yaourts aromatisés et autres liégeois, la marque place l’humain, le goût du vrai et la tradition au cœur de ses préoccupations ; un gage de qualité qui perdure, 70 ans après sa création.

L’hôtellerie “luxueuse et abordable” des sœurs Antoun

Caroline et Camille Antoun ont décidé d’investir dans “New Hotel”. Le groupe hôtelier indépendant est mené par leur père, Georges Antoun, depuis plus de 50 ans. L’hôtellerie fait partie de la famille. Tombées dans la marmite quand elles étaient petites, Camille et Caroline impulsent une dynamique au sein du groupe. Elles ont notamment lancé la collection “New Hotel” qui compte huit établissements, entre Marseille, Paris et Bruxelles. Les deux sœurs ont opté pour un parti pris “luxe abordable”, un modèle “4 étoiles” qui fonctionne, si l’on en croit le succès de la collection qui s’étend progressivement.

 

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?