AccueilTerritoireSécurité : les buralistes s’allient avec la préfecture en Essonne

Sécurité : les buralistes s’allient avec la préfecture en Essonne

Le préfet de l’Essonne, Bertrand Gaume, a signé dernièrement une convention départementale de partenariat qui répond à deux objectifs en matière sécuritaire.
La convention a été signée avec le Procureur par intérim près le tribunal judiciaire d’Evry, les forces de sécurité intérieure (police, gendarmerie et douanes), et le Syndicat des buralistes de l’Essonne.
© Préfecture 91 - La convention a été signée avec le Procureur par intérim près le tribunal judiciaire d’Evry, les forces de sécurité intérieure (police, gendarmerie et douanes), et le Syndicat des buralistes de l’Essonne.

Territoire Publié le ,

Renforcer la sécurité des buralistes et lutter contre les marchés parallèles de tabac. Voici l’objectif de cet accord, qui a été signé avec le Procureur par intérim près le tribunal judiciaire d’Evry, les forces de sécurité intérieure (Police, Gendarmerie et Douanes), et le Syndicat des buralistes de l’Essonne.

« En effet, si les faits de délinquance recensés à l’encontre des débitants de tabac (cambriolages, vols à main armée, agressions, …) ont tendance à baisser au cours des dernières années (40 faits en 2019, 30 en 2020 et 22 en 2021), nous devons rester collectivement vigilants », précise-t-on du côté de la préfecture.

Il s’agit en réalité de la déclinaison d’un accord national signé en janvier dernier. Il vise à lutter contre la « délinquance subie par les buralistes », à développer des actions de prévention, mais aussi à lutter contre le développement de trafics et de marchés parallèles de tabac.

Renforcer la sécurité des débits de tabac

Concrètement, plusieurs initiatives sont menées, telles que des actions de sensibilisation sur les comportements à adopter face aux phénomènes de délinquance, l’appui des référents sûreté de la police et de la gendarmerie pour renforcer la sécurité des débits de tabac, ou bien encore le renforcement des opérations anti-cambriolages.

Ce plan d’action comprend aussi le développement d’un réseau d’alerte local et la désignation de correspondants dédiés pour les buralistes au sein des forces de sécurité intérieure.

« Il existe en Essonne 289 tabacs ou bar-tabacs, qui sont autant de commerces de proximité pour les habitants du département et qui proposent par ailleurs une offre croissante de services publics », souligne la Préfecture.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 06 décembre 2022

Journal du06 décembre 2022

Journal du 29 novembre 2022

Journal du29 novembre 2022

Journal du 22 novembre 2022

Journal du22 novembre 2022

Journal du 15 novembre 2022

Journal du15 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?