AccueilÉconomieSaclay : TotalEnergies renonce à installer son pôle de recherche sur le campus de Polytechnique
ESSONNE

Saclay : TotalEnergies renonce à installer son pôle de recherche sur le campus de Polytechnique

L’entreprise a choisi un autre site pour installer son pôle « R&D Nouvelles Energies & Electricité » à Saclay.
Saclay : TotalEnergies renonce à installer son pôle de recherche sur le campus de Polytechnique
© Adobe Stock

Économie Publié le ,

TotalEnergies avait, depuis 2018, témoigné son intention d’installer en 2022, sur le campus de l’Ecole Polytechnique, un pôle de recherche et développement consacré aux nouvelles énergies et à l’électricité. Constatant que le projet de bâtiment en propre destiné à accueillir ses équipes a fait l’objet d’un retard important et que des recours vont « nécessiter plusieurs années avant de pouvoir être définitivement purgés et permettre sa construction », l’entreprise a décidé de renoncer au projet. Il faut dire que plusieurs associations ainsi que des étudiants avaient exprimé leur désaccord.

TotalEnergies a indiqué vouloir malgré tout installer ce pôle dédié à l’énergie cette année, dans des locaux destinés à accueillir des centres d’innovation d’entreprises. Ce lieu accueillera plus de 200 chercheurs et développera des collaborations avec les laboratoires des universités et écoles, des entreprises et des start-ups. « Les nouvelles énergies n’attendent pas. Et la transformation de TotalEnergies - qui a accéléré en 2021- ne peut pas non plus attendre », justifie l’entreprise, qui précise maintenir le partenariat scientifique engagé avec Polytechnique et notamment les centres Energy for Climate et Hi! Paris sur l’intelligence artificielle et les sciences des données.

De son côté, l’École polytechnique a indiqué regretter cette décision, précisant que cela ne modifiait en rien son engagement dans le domaine de la transition énergétique. « L’École polytechnique et l’Institut Polytechnique de Paris poursuivent leurs travaux avec l'EPA Paris-Saclay en vue de développer le parc d’activités d’innovation, dont le principe n'est pas remis en cause. Les futures implantations sur le parc font l’objet d’une concertation impliquant l’ensemble des parties prenantes concernées », conclut-elle.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 16 août 2022

Journal du16 août 2022

Journal du 09 août 2022

Journal du09 août 2022

Journal du 02 août 2022

Journal du02 août 2022

Journal du 26 juillet 2022

Journal du26 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?