AccueilÉconomieRelance : le programme Petites Villes de Demain a désigné ses communes

Relance : le programme Petites Villes de Demain a désigné ses communes

La liste des communes franciliennes retenues dans le cadre de ce programme a été dévoilée. Au total, 10 communes de l'Essonne et des Yvelines sont concernées.
Relance : le programme Petites Villes de Demain a désigné ses communes
© Adobe Stock

Économie Publié le ,

Trois ans après le programme “Action cœur de ville”, destiné aux villes de plus de 20 000 habitants, le Gouvernement a lancé ce programme considéré comme une véritable boîte à outil pour les villes de moins de 20 000 habitants. Elle leur permet de bénéficier d'un soutien spécifique de l'État et de ses partenaires pour des projets de revitalisation. Dans les Yvelines, 10 villes qui « exercent des fonctions de centralité au cœur des territoires ruraux » ont été désignées : Ablis, Saint-Arnoult-en-Yvelines, Jouars-Ponchartrin, Houdan, Beynes, Maule, Epône, Rosny-sur-Seine, et en partenariat Bonnières-sur-Seine/Freneuse. En Essonne, c'est Milly-la-forêt/Maisse (candidature commune), Dourdan, Angerville, La Ferté-Alais, Étrechy, Briis-sous-forge/Limours (candidature commune), Ballancourt-sur-Essonne, et Breuillet qui ont été désignées.

Ce programme est structuré par trois piliers. D'abord, le soutien en ingénierie, pour « offrir aux collectivités les moyens de définir et mettre en œuvre leur projet de territoire et concrétiser des projets ». Ensuite, le financement des mesures thématiques ciblées, et enfin, la mise en réseau au sein du Club petites villes de demain, qui a pour objectif favoriser l'innovation, l'échange d'expériences et le partage de bonnes pratiques. Le programme “Petites villes de demain” est l'une des actions phares de “l'agenda rural” du Gouvernement et l'un des leviers du Plan de relance dédié aux territoires.

Au total, trois milliards d'euros seront mobilisés sur six ans, par des fonds de l'État et ses différents partenaires : la banque des territoires, l'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), le centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) et l'agence nationale de l'habitat (Anah). Comme pour le plan national Action cœur de ville, à destination des villes moyennes, l'État a bâti Petites villes de demain autour de la mobilisation de partenaires financiers, institutionnels et territoriaux. n

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?