AccueilLoisirs et CultureRambouillet : l’aile orientale du palais du roi de Rome classée aux Monuments historiques
YVELINES

Rambouillet : l’aile orientale du palais du roi de Rome classée aux Monuments historiques

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin, a décidé de classer d’office les façades et toitures de la partie sud de l’aile orientale de l’ancien palais du roi de Rome à Rambouillet.
Rambouillet : l’aile orientale du palais du roi de Rome classée aux Monuments historiques
© Wikimedia Commons

Loisirs et Culture Publié le ,

« Compte tenu de l’origine impériale de l’édifice, de sa grande qualité architecturale témoignant de l’influence de l’architecture toscane du Quattrocento en France au début du XIXe siècle et de la nécessité d’harmoniser la protection des deux ailes principales subsistantes du palais, la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture s’est prononcée à l’unanimité en faveur du classement au titre des monuments historiques, si nécessaire d’office, des façades et des toitures de la partie sud de l’aile orientale de l’ancien palais du roi de Rome à Rambouillet », explique le ministère. Ce classement d’office vient du fait que l’accord du propriétaire n’a pas pu être obtenu. Mais il permettra d’assurer la conservation de cet ensemble architectural considéré comme remarquable.

Il faut savoir que ce palais a été commandé par Napoléon Ier à l’architecte Auguste Famin, à l’emplacement de l’ancien palais du Gouvernement édifié au XVIIIe siècle, afin d’accueillir ses invités lorsqu’il résidait au château de Rambouillet. À la naissance de son fils, en 1811, l’empereur lui dédie l’édifice, alors en pleine construction. Le nouveau palais est constitué de deux ailes, réunies au sud par un corps central. Elles sont prolongées au nord par des parties plus basses, réutilisées de l’ancien édifice. Le palais n’est achevé qu’à la fin de l’Empire, en 1814.

Mis en adjudication en 1834, il est acquis par un particulier en 1836, qui procède à la destruction du corps central, l’édifice étant ainsi scindé en deux parties symétriques et prenant la forme qu’il a conservée jusqu’à nos jours.

L’ensemble des façades et toitures du palais a été inscrit au titre des monuments historiques en 1966. Les façades et toitures de la partie principale de l’aile occidentale du palais, devenue propriété de la commune de Rambouillet en 1988, ont été classées en 1995.

Les façades de la partie principale de l’aile orientale, propriété privée, ont fait l’objet d’un début de travaux de restauration, brutalement interrompus en 2018, laissant les maçonneries à nu. L’état sanitaire du bâtiment étant devenu dangereux, un arrêté de péril a été pris le 21 décembre 2018 par la commune de Rambouillet.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 novembre 2022

Journal du29 novembre 2022

Journal du 22 novembre 2022

Journal du22 novembre 2022

Journal du 15 novembre 2022

Journal du15 novembre 2022

Journal du 08 novembre 2022

Journal du08 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?