AccueilSociétéParis, Versailles, Grigny... Macron rafle la mise en Ile-de-France
Vie politique

Paris, Versailles, Grigny... Macron rafle la mise en Ile-de-France

Engrangeant 2,2 millions de voix de plus que sa concurrente, Emmanuel Macron (73,02%) s'impose largement face à Marine Le Pen (26,98%) en Ile-de-France, où il réalise des scores élevés à Paris comme dans les quartiers populaires.
Paris, Versailles, Grigny... Macron rafle la mise en Ile-de-France
© DR

Société Publié le , Par l'AFP

A l'image de 2017, Emmanuel Macron sort victorieux de son duel avec la candidate du Rassemblement national en Ile-de-France, à commencer par Paris où il est plébiscité (85,10%) et les Hauts-de-Seine où il arrive en tête avec 80,39% des voix.

Les départements du Val-de-Marne (74,48%), de la Seine-Saint-Denis (73,72%), du Val-d'Oise (66,15%), de l'Essonne (65,43) et de la Seine-et-Marne (56,98%), qui avaient tous placé l'insoumis Jean-Luc Mélenchon comme favori à l'issue du premier tour, ont eux aussi rallié le président sortant avec des résultats sans appel.

L'abstention y est néanmoins très marquée. Elle culmine à 38,79% en Seine-Saint-Denis, faisant une fois encore de ce département celui où les citoyens se sont le moins rendus aux urnes en Ile-de-France.

Les quartiers populaires ont toutefois fait barrage à Mme Le Pen à l'image de Grigny, ville la plus pauvre de l'Hexagone, qui a donné la primeur à Emmanuel Macron (70,76%), tout comme Saint-Denis (79,09%), où le candidat avait fait un déplacement (gants de boxe aux poings) à quelques jours du scrutin.

A Versailles (69,32%), comme dans les arrondissements historiquement ancrés à droite dans lesquels Éric Zemmour avait percé au premier tour, le président sortant a fait carton plein.

Il a d'ailleurs empoché les 20 arrondissements de la capitale (13 étaient tombés dans l'escarcelle de M. Mélenchon au premier tour), du riche XVIème arrondissement (81,91%) au très populaire XIXème (85,85%).

Ce raz-de-marée est toutefois légèrement plus ténu qu'en 2017, car les écarts de voix entre les deux finalistes se sont resserrés d'une élection présidentielle à l'autre. M. Macron affiche ainsi des scores en baisse de 4 à 7 points par rapport à 2017 et, logiquement, Marine Le Pen progresse dans l'ensemble des départements franciliens.

C'est en Seine-et-Marne que la victoire est la moins nette puisque les électeurs ont voté à 43,02% pour Mme Le Pen.

Ces résultats reflètent notamment la physionomie particulière du plus vaste département francilien qui compte une kyrielle de petites communes rurales, moissonnées par la cheffe du RN.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 octobre 2022

Journal du04 octobre 2022

Journal du27 septembre 2022

Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 13 septembre 2022

Journal du13 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?