AccueilSociétéPrécarité étudiante : le Département soutient deux associations

Précarité étudiante : le Département soutient deux associations

La collectivité a souhaité subventionner deux associations qui apportent une aide alimentaire et un accompagnement social aux étudiants.
Précarité étudiante : le Département soutient deux associations
@ Adobe Stock

Société Publié le ,

8 500 euros. C'est le montant que le Département de l'Essonne a souhaité octroyer à deux associations des pôles universitaires de Paris-Saclay et d'Evry Val d'Essonne. AGORAé Paris-Saclay, l'épicerie solidaire de l'université Paris-Sud, s'est vue attribuer un aide de 2 500 euros. Cette association propose aux étudiants en situation de précarité des produits alimentaires et d'hygiène moins chers que dans le commerce. Même si elle ne pouvait plus assurer de permanence durant la crise, elle a continué de distribuer des colis alimentaires à un prix de 2,50 euros (composés de féculents, boîtes de conserves, plats cuisinés, fruits, légumes et autres produits frais, tablettes de chocolat).

L'association Les Restaurants du cœur – Relais du cœur de l'Essonne reçoit, quant à elle, 6 000 euros. Cette subvention vient financer un point d'accueil et de distribution au sein du pôle universitaire d'Évry Val d'Essonne. Il propose une aide alimentaire d'urgence, une aide aux démarches administratives, mais aussi des actions de bénévolat pour rompre l'isolement des étudiants.

Dans le cadre de la crise sanitaire, le Département de l'Essonne avait déjà assoupli son dispositif “Tremplin citoyen”, pour les jeunes âgés de 16 à 25 ans et créé le dispositif “Tremplin Covid” et “Tremplin Covid social”, une aide financière pour les jeunes qui s'investissent auprès des associations éducatives et caritatives – collectes alimentaires, distributions alimentaires, activité de maraudes, épiceries sociales – et des associations de soutien aux personnes âgées et handicapées. La collectivité a aussi lancé, pour rappel, un “Plan Emploi Jeunes“, centré sur l'employabilité des jeunes.

Des structures d'aide dédiées

Les étudiants en difficulté peuvent s'adresser à l'une des Maisons départementales des solidarités ou des Maisons de l'Essonne qui accueillent, prennent en charge et orientent, si nécessaire, toute personne ayant besoin d'aide. Leurs équipes s'assurent également qu'un contact a été pris par l'étudiant avec l'assistante sociale du Crous. Les Centres départementaux de prévention santé (CDPS) peuvent également être sollicités par les étudiants. Ces structures assurent certaines vaccinations et dépistages à titre gratuit. Elles offrent également une écoute et un accompagnement dans le domaine de la santé

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?