AccueilTerritoireParis-Saclay : une pépinière transitoire va accompagner le campus

Paris-Saclay : une pépinière transitoire va accompagner le campus

L'établissement public administratif (EPA) envisage la création d'une pépinière paysagère transitoire sur le Campus urbain de Paris-Saclay. Un groupement de pépiniéristes a été choisi.
Paris-Saclay : une pépinière transitoire va accompagner le campus
© DR

Territoire Publié le ,

Pour aménager les espaces publics du Campus urbain de Paris-Saclay, quelque 8 000 grands arbres seront nécessaires sur la période 2018-2025. Mais l'EPA craint des difficultés d'approvisionnement à l'occasion de l'intégration d'essences indigènes d'Île-de-France. D'où la réalisation de cette pépinière paysagère, dite transitoire, qui permettra de sécuriser l'approvisionnement au niveau local avec la constitution d'une réserve de grands arbres. Ces derniers seront dédiés aux plantations des futures voiries et des espaces arborés des trois quartiers du Campus urbain (quartier de Moulon, de Corbeville et de l'Ecole polytechnique). Ladite méthode permettra également de diminuer le risque d'échec des transplantations d'arbres.

L'initiative est issue d'un partenariat avec les collectivités territoriales (la ville d'Orsay, la Communauté d'agglomération Paris-Saclay) et les professionnels de la filière horticole et pépiniériste d'Île-de-France, qui ont choisi Synfolia, un regroupement de cinq pépinières à travers la France, parmi lesquelles figurent les Pépinières du Plateau de Versailles.

Plus précisément, cette pépinière transitoire prendra place dans le quartier de Corbeville, sur un terrain d'environ deux hectares, situé près du campus AgroParisTech – INRAE, actuellement en chantier. Un espace arboré de 1 800 petits arbres y sera créé. Il permettra de les faire croître, puis de les déplacer au sein des espaces publics des trois quartiers du Campus urbain. Une fois prélevés, les arbres pourront être remplacés par de nouvelles espèces pour préserver le cadre de vie des habitants. « Lorsque l'intégralité des arbres de la pépinière sera transplantée, la parcelle sera sollicitée pour de nouveaux usages cohérents avec les projets d'aménagement prévus sur le Campus », précise l'EPA.

Parmi les enjeux poursuivis par les parties prenantes, on peut noter la volonté de maîtriser les impacts environnementaux et de soutenir la transition écologique, avec le développement de circuits-courts et la réduction des GES (gaz à effet de serre). De nouveaux partenariats seront noués avec le tissu français et local, dont la Pépinière du Plateau de Versailles. Cette action s'inscrit par ailleurs dans les actions portées par la Région, qui entreprend de structurer la filière horticole. La pépinière deviendra également un lieu d'accueil du public, et notamment de groupes de scolaires pour des actions pédagogiques de sensibilisation au rôle de l'arbre en ville.

L'acquisition des plantes se fera fin 2020, et la pépinière devrait entrer en activité en 2021.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?