AccueilÉconomieParis-Saclay adopte un plan d'aide pour ses petits commerces

Paris-Saclay adopte un plan d'aide pour ses petits commerces

Les élus de la communauté d'agglomération de Paris-Saclay ont voté dernièrement pour l'octroi d'un soutien exceptionnel aux artisans et commerçants.
Paris-Saclay adopte un plan d'aide pour ses petits commerces
© Adobe Stock

Économie Publié le ,

Après avoir abondé, lors du printemps dernier, le fonds d'urgence de la Région à hauteur de 3 millions d'euros et développé le site internet “CAPE” pour permettre en entreprises de mieux appréhender l'ensemble des dispositifs d'aide existants, les élus de la communauté d'agglomération de Paris-Saclay ont adopté à l'unanimité un dispositif d'aide. D'un montant total d'un million d'euros, cette subvention exceptionnelle est octroyée au titre de l'aide à l'immobilier d'entreprises, sous la forme de compensation de loyers ou d'échéances d'emprunt immobilier pour les locaux professionnels. Les élus ont en effet relevé que les échéances immobilières, avec la charge salariale, constituaient la plus grande partie des charges fixes des commerçants.

L'aide est notamment réservée aux entreprises ayant 7 salariés ETP maximum et ayant subi une fermeture administrative au sens du décret du 29 octobre dernier. Elle doit permettre de couvrir le loyer mensuel (hors charges) dû par l'entreprise au prorata temporis de la période de fermeture administrative, dans la limite de 2 mois.

Les communes sont chargées de réceptionner directement les demandes de subvention, de de les vérifier, puis de les transmettre à la Communauté d'agglomération chargée du contrôle et du mandatement. Les entreprises demandeuses ont jusqu'à trois semaines maximum après la date de réouverture des commerces et entreprises décidée par le Gouvernement pour déposer une demande officielle auprès de leur commune d'implantation.

Le premier volet de l'aide concerne les entreprises soumises à fermeture administrative. L'aide mensuelle est de 800 euros HT maximum (hors charge). Le deuxième volet est destiné aux bars, restaurants, salles de sport et de loisirs soumis à une fermeture administrative encore plus stricte. L'aide mensuelle est de 1 000 euros HT maximum (hors charges).

La communauté d'agglomération précise qu'en fonction de l'évolution des mesures de fermeture gouvernementale une entreprise pourra être amenée à présenter et renouveler une ou plusieurs demandes, sur des périodes inférieures ou supérieures à un mois calendaire (dans la limite de 2 mois). Quelque 250 restaurants et bars, 220 commerces et services, et 200 indépendants pourraient en bénéficier.

Une market place dédiée est également en préparation. Aussi, l'agglo se dote en parallèle de quelques 27 vélos cargo électriques pour faciliter la logistique des livraisons des solutions e-commerce. Les étudiants pourraient ainsi bénéficier de jobs étudiants.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?