AccueilÉconomiePapagayo communication vient gratuitement en aide des petits commerces des Yvelines

Papagayo communication vient gratuitement en aide des petits commerces des Yvelines

Carine Arasa, fondatrice de l'agence Papagayo communication, a décidé de faire bénéficier gratuitement les petits commerces yvelinois de son réseau et de son expérience afin de les aider à traverser ce second confinement et ses conséquences économiques.
Papagayo communication vient gratuitement en aide des petits commerces des Yvelines
© DR

Économie Publié le ,

Suite à l'annonce du reconfinement, la communicante Carine Arasa, yvelinoise d'origine et fondatrice de l'agence de médias et influence Papagayo communication, a souhaité mettre son expérience à disposition des commerçants yvelinois ainsi que les influenceurs et les communicants de son réseau dans le département, tissé grâce à cinq ans d'activités sur les réseaux sociaux, et ce de manière totalement gratuite. « Lors du premier confinement, je m'étais rendu compte que ce que je faisais pour mes clients au niveau national et international, je pouvais le faire au niveau local, explique Carine Arasa. J'ai vu aussi que beaucoup d'entreprises avaient digitalisé leurs offres pour mieux résister à la crise. », explique la fondatrice.

Rester actif et se rendre visible

Les petits commerces bénéficieront ainsi du digital et d'un réseau, deux leviers indispensables à la poursuite de leur activité en dépit de leur fermeture temporaire. Concrètement, Carine Arasa « propose aux commerçants qui le souhaitent de réaliser de petites vidéos, avec des interviews où ils expliquent ce qu'ils proposent, ce qui est mis en place ». Ces vidéos seront ensuite partagées sur la page Instagram #LeClub78 que l'influenceuse a créé afin d'en faire le « premier réseau d'influenceurs des Yvelines ». Les commerçants pourront également recevoir des conseils pour booster leur visibilité et rester actifs malgré le contexte actuel, comme en témoigne un gérant de salon de coiffure à Maison Laffitte : « Nous ne pouvons pas exercer à domicile et la vente à emporter dans notre secteur est inexistante pour les produits de beauté capillaires. Le Club78 nous aide à rester actifs : trouver des solutions alternatives pour Noël afin de garder le lien avec notre clientèle sur les réseaux sociaux, créer de nouvelles offres commerciales, etc. Ces actions nous permettent de garder la tête hors de l'eau. »

Tout au long de ce second confinement, Carine Arasa prévoit de parcourir le département à la rencontre des commerçants qui ont fait appel à elle. Et ils sont nombreux. La page #LeClub78 comptait déjà 200 abonnés trois jours après sa mise en ligne. « Le bouche-à-oreille fonctionne. Le Département, la Chambre de commerce suivent ce projet. Les commerçants que je rencontre sont plutôt contents car ils retrouvent aussi une sorte de lien de proximité. », précise-t-elle.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?