AccueilTerritoireOlivier Véran et Elisabeth Moreno s'engagent pour lutter contre la précarité menstruelle

Olivier Véran et Elisabeth Moreno s'engagent pour lutter contre la précarité menstruelle

Les ministres de la Santé et de l'Egalité sont allés à la rencontre de l'association Dons Solidaires et de ses partenaires à Tigery, la veille de la journée mondiale de l'hygiène menstruelle.
Olivier Véran et Elisabeth Moreno s'engagent pour lutter contre la précarité menstruelle
©DR

Territoire Publié le ,

C'est au cœur l'entrepôt tigerien de Dons solidaires que les deux ministres ont été accueillis, dans le cadre de la campagne 10 jours #rienquepourElles. Organisée par l'association à l'occasion de la Journée mondiale de l'hygiène menstruelle et de la Fête des Mères, cette initiative a pour but de venir en aide aux femmes et aux jeunes filles en situation de précarité, notamment du fait de la crise sanitaire.

Créée en 2004, Dons Solidaires est une association reconnue d'utilité publique. Elle a pour mission de lutter, d'une part, contre le gaspillage, en collectant auprès des entreprises et des industriels des invendus de consommation courante non alimentaires, souvent destinés à la destruction, et, d'autre part, de lutter contre la précarité, en distribuant ces produits neufs en parfait état aux associations caritatives pour en faire bénéficier les personnes en grande difficulté. Selon le baromètre Ifop commandé par Dons Solidaires en mars dernier, 1,7 million de femmes ne disposent pas de suffisamment de protections hygiéniques, faute de moyen, et les jeunes filles sont particulièrement concernées.

Elisabeth Moreno et Olivier Véran ont notamment rappelé le déblocage par l'Etat de cinq millions d'euros afin d'amplifier les expérimentations déjà entreprises en 2020 en direction des maraudes, des épiceries solidaires, ou encore en facilitant l'organisation de collectes pour toucher plus massivement les personnes en situation de précarité et de très grande précarité.

Les partenaires entreprises de l'association, Procter & Gamble, Essity, Johnson & Johnson Santé beauté France, ont également témoigné de leur engagement en la matière, tandis que les associations Emmaüs Solidarité et Léa Solidarité Femmes ont exprimé leurs besoins en produits d'hygiène et notamment en protections féminines, qui ont considérablement augmenté avec la crise.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?