AccueilTerritoireMézières-sur-Seine : Un établissement France Services
Collectivités

Mézières-sur-Seine : Un établissement France Services

L’inauguration de l’espace a eu lieu dernièrement en présence d’élus locaux et de Nadia Hai, ministre déléguée à la Ville, native des Yvelines et ancienne députée de la 11e circonscription.
Mézières-sur-Seine : Un établissement France Services
© DR

Territoire Publié le ,

Qu’il s’agisse d’une jeune apprentie cherchant à décrocher une aide au logement, d’un jeune diplômé souhaitant passer un entretien avec Pôle Emploi (mais aussi la Mission locale ou le partenaire d’intérim Artus), ou d’une personne âgée isolée devant remplir sa déclaration d’impôts, tous pourront profiter de ce nouvel espace France Services situé à Mézières-sur-Seine, près de Mantes-la-Jolie. Il est implanté dans les anciens locaux de La Poste de Mézières, l’un des partenaires du lieu, qui y propose ses services habituels à l’exception de ceux offert par la Banque postale.

A l’origine, le président de la République avait annoncé, en avril 2019, le déploiement de ce réseau, suite au mouvement des gilets jaunes. L’idée était de proposer des services publics polyvalents afin de « permettre à chaque Française et chaque Français de procéder aux principales démarches administratives du quotidien, dans un lieu unique, à moins de 30 minutes de leur domicile, où qu’ils soient sur le territoire national ». Les territoires visés en particulier ? Les zones rurales, comme sur ce territoire nord-yvelinois, mais aussi les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), ainsi que les aires dites rurbaines. Déclarations d’impôts, soumissions de dossier d’aide au logement, demandes de permis et d’immatriculations, ouvertures de droits à la retraite… Quatre agents ont été prévus pour accueillir les administrés à Mézières, dont un conseiller numérique, pour aider, par exemple, à la création d’une adresse e-mail, l’impression ou le scan d’un justificatif, la simulation d’allocations, ou la création d’identifiants pour accéder au service public en ligne.

Saluant la détermination avec laquelle a été mené ce projet de bout en bout, Nadia Hai a remercié les partenaires de l’établissement dont La Poste, la Caf, l’Assurance Maladie, Pôle Emploi, les ministères de l’Intérieur et de la Justice, ou encore la Direction générale des Finances publiques. Comme l’a expliqué la ministre, ces derniers assureront également des permanences au sein de l’établissement, pour que les dossiers les plus complexes puissent être réglés directement par des agents issus de ces services.


© Nadia Hai, ministre déléguée à la Ville, a salué la pugnacité du maire de Mézières-sur-Seine.

Un bassin de 10 000 habitants

« Les habitants des communes voisines, comme Epône et notamment celles issues de la ruralité comme Nézel, La Falaise, Guerville, Goussonville, pourront également profiter de ce guichet unique pour l’ensemble des services publics, là où pendant des années, on a fermé mandat après mandat ces services à la population dans nos communes », a souligné Franck Fontaine, expliquant que ce service était essentiel au bassin de 10 000 habitants qu’il dessert (Mézières et Epône sont respectivement peuplées d’un peu moins de 4000 et 7000 habitants).

Le premier magistrat a également remercié l’ensemble des élus du conseil municipal, sa directrice générale des services, Estelle Rouland-Nouchi, qui a « créé de toutes pièces ce nouveau service à la population avec l’aide des agents et de la directrice France Services », ainsi que La Poste, et Guy Müller, maire d’Epône, qui s’est allié à ce projet en devenant un partenaire essentiel.

Pour ce dernier, la création de cet établissement est « une étape supplémentaire dans le partenariat actif que développent les deux communes ». Après le lancement de la police pluri-communale (entre Epône, Nézel, et Mézières-sur-Seine) en janvier 2018, ce partenariat s’élargit donc à un « panel de divers services publics ». Aussi, Epône participera financièrement au fonctionnement du lieu à hauteur de 10 000 euros par an. Que ses habitants soient rassurés, La Poste conservera son agence, qui « aura toute sa place dans le projet de réhabilitation du centre-ville » de cette commune labellisée “Petites villes de demain“ tout comme Mézières-sur-Seine. « Notre ambition est de développer une offre commerciale de proximité et de services publics complémentaires entre nos deux communes. C’est pourquoi nous avons souhaité étendre le périmètre du dispositif Petites Villes de demain à Mézières. Grâce à cela, nous pouvons lancer des études sur notre territoire tout en conservant deux projets qui se voudront être les plus complémentaires possibles », a expliqué l’édile.


© DR

Mézières-sur-Seine et est la huitième commune des Yvelines à recevoir un établissements France Services, après Trappes, Thoiry, Sartrouville, Bonnières-sur-Seine, Mantes-la-Ville, Les Mureaux et Saint-Cyr-l’Ecole. Quelque 140 000 euros au total ont été mobilisés pour réaliser cet espace. « S’il est porté par l’Etat, ce dispositif ne peut fonctionner que grâce aux collectivités territoriales. Ce n’est pas un hasard s’il connait un certain succès dans notre département, tant la relation entre l’Etat, ses services préfectoraux et les collectivités territoriales est bonne. Vous trouverez toujours auprès de l’Etat un partenaire bienveillant, à l’écoute de vos spécificités et disponible pour vous accompagner dans vos projets », a conclu Nadia Hai.

120 rue nationale, Mézières-sur-Seine. Maison ouverte du mardi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h30 et le samedi de 9h à 14h. Tél : 01 85 74 17 00. directionmfs@mezieres78.fr

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 octobre 2022

Journal du04 octobre 2022

Journal du27 septembre 2022

Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 13 septembre 2022

Journal du13 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?