AccueilTerritoireMennecy : le parc de Villeroy inscrit aux Monuments historiques
patrimoine

Mennecy : le parc de Villeroy inscrit aux Monuments historiques

Après avoir obtenu un label régional, la Ville avait préparé un dossier étayé. L’ensemble du parc, d’une surface de 108 hectares, intègre cette inscription.
Mennecy : le parc de Villeroy inscrit aux Monuments historiques
© Adobe Stock - l'allée des Tilleuls

Territoire Publié le ,

Une « très belle nouvelle » pour la commune de Mennecy. L’obtention de l’inscription aux Monuments historiques du parc de Villeroy a été annoncée dernièrement par le maire de la Ville, Jean-Philippe Dugoin-Clément. Cet espace vert abritait autrefois un château Renaissance, des douves, un donjon et des tours. Ses propriétaires successifs en ont fait ensuite un lieu d’habitation, de promenade et de loisirs. Il a rejoint le domaine municipal public en 1972. « Le parc a fait l’objet, depuis un an et demi, d’une attention particulière en termes de labellisation », explique l’édile, rappelant que la commune a d’abord décroché, en 2021, le label Patrimoine d’intérêt régional.

« C’est après plusieurs mois de travail avec l’architecte des bâtiments de France de l’Essonne, qui a soutenu, porté, accompagné le dossier de la commune auprès de la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles, N.D.L.R.), que nous avons eu le bonheur d’apprendre ce classement ». Le parc est entouré par des équipements publics et notamment le collège, le centre sportif communal, le théâtre, le conservatoire et le stade nautique. Cet espace est caractérisé par de grandes allées qui délimitent des bosquets, dont l’allée des Hêtres pourpres, l’allée des Platanes et l’allée des séquoïadendrons giganteum. Cette dernière a été labellisée “arbres remarquables de France” par l’Association A.R.B.R.E.S (arbres remarquables : bilan, recherches, études et sauvegarde) en 2001. Les séquoiadendrons géants du parc représentent un ensemble quasiment unique en Europe : une allée de 800 mètres de long composée de 134 arbres âgés d’environ 140 ans et s’élevant à plus de 30 mètres de hauteur.

La reconnaissance de ce « joyau exceptionnel tant d’un point de vue patrimonial que naturel » est la garantie que « quoi qu’il arrive à l’avenir il sera préservé ». Il s’agit également d’un levier pour la commune, qui pourra accéder à davantage de financements pour lancer de futurs travaux patrimoniaux (consolidation du réservoir et de la glacière, notamment).

Jean-Philippe Dugoin-Clément a tenu à saluer le travail des équipes municipales et la mobilisation des associations historiques et patrimoniales qui ont permis de documenter le dossier.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 13 septembre 2022

Journal du13 septembre 2022

Journal du 06 septembre 2022

Journal du06 septembre 2022

Journal du 30 août 2022

Journal du30 août 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?