AccueilSociétéMa Petite Banlieue, le blog qui met en valeur la périphérie francilienne
TOURISME

Ma Petite Banlieue, le blog qui met en valeur la périphérie francilienne

Depuis 2018, Sandrine Madji propose sur son site des bonnes adresses en région Île-de-France, tous départements confondus. Exploratrice confirmée des bons plans et de jolis endroits, elle continue ainsi de mettre en valeur la banlieue parisienne.
Ma Petite Banlieue, le blog qui met en valeur la périphérie francilienne
© DR

Société Publié le ,

Éducatrice spécialisée le jour, SandrineMadji est blogueuse le soir venu. Francilienne depuis toujours, elle a déménagé à Palaiseau il y a six ans. « C'est à ce moment-là que j’ai redécouvert le commerce proximité », reconnaît-elle. Poussée par l’envie de découvrir les pépites de son territoire, elle arpente, documente et conseille les Franciliens sur ses coups de cœur en matière de sorties, randos, shopping, restaus.

La création du blog

En parallèle de son travail d’éducatrice spécialisée à temps partiel, Sandrine Madji a lancé le blog et les réseaux sociaux de Ma Petite Banlieue en 2018. Frange impeccable, rouge à lèvres carmin, Sandrine a le goût du détail. On le remarque en passant sur son blog où elle continue « de montrer sa vision de la banlieue » pour pousser Parisiens comme Franciliens à sortir de Paris pour découvrir le territoire. Ma Petite Banlieue, c’est donc l’occasion de dissocier la banlieue de la mauvaise image qui lui est attachée et de mettre en avant ce qui lui donne toute son identité à travers des portraits, des lieux naturels ou des adresses.

Ma petite ligne B

La ligne B, c’est le quotidien de Sandrine Madji. Son carnet d’adresses est plein à craquer, alors, elle en a fait un guide : Ma petite ligne B. un ouvrage de poche pour les utilisateurs réguliers (ou non) de la ligne de RER. Et pour le structurer, elle a utilisé les stations de la ligne B comme fil rouge. « Si on parle de la station de Robinson, tout le monde la connaît, alors que si on parle de Châtenay-Malabry, les Franciliens ne savent pas forcément où c’est, alors que c’est à côté de Robinson », explique-t-elle. Le guide a été entièrement réalisé et auto-édité de sa main, prochaine édition en vue : un petit guide sur la ligne A du RER.

La spontanéité au cœur du projet

Le feeling, c’est le leitmotiv de la créatrice, son moteur, son quotidien. Dans cette lignée, elle lance la première collection de Banlieusarde so what, une marque de vêtements, au printemps 2020. Avec une ribambelle de bonnets, t-shirts et sweat-shirts brodés, Sandrine a fait appel à la créatrice Pensées Paris pour créer un logo brodé à sa marque, qui sera ensuite apposé sur les pièces. Derrière cette collaboration, Ma petite banlieue souligne ainsi l’importance de mettre en avant “les indépendants”, y compris ceux qui ont une double casquette de salarié tout en étant à leur compte. De son côté, elle ne cesse de les empiler, ces casquettes. En plus de son travail d’éducatrice spécialisée et de Ma Petite Banlieue, elle est en charge des réseaux sociaux d’associations de commerçants à Massy et Palaiseau. L’occasion de développer son réseau et de diversifier ses revenus pour ensuite développer la prochaine collection de Banlieusarde so what, réfléchir à ses prochains projets avec l’ambition, à long terme, d’organiser des événements pour mettre en avant les créateurs de banlieue.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 16 août 2022

Journal du16 août 2022

Journal du 09 août 2022

Journal du09 août 2022

Journal du 02 août 2022

Journal du02 août 2022

Journal du 26 juillet 2022

Journal du26 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?