AccueilTerritoireLivraison de la Médiathèque Jean de la Fontaine à Quincy-sous-Sénart

CULTURE Livraison de la Médiathèque Jean de la Fontaine à Quincy-sous-Sénart

L’Atelier Aconcept vient de livrer la nouvelle médiathèque communautaire de Quincy-sous- Sénart, un projet d’éco-conception implanté en plein cœur d’un parc classé.
Livraison de la Médiathèque Jean de la Fontaine à Quincy-sous-Sénart
© DR

Territoire Publié le ,

Ce projet remplace un équipement qui, dans des constructions modulaires à la fois trop étroites, trop vétustes et peu fonctionnelles, « ne permettait pas d’offrir des services et des activités de qualité pour les habitants de Quincy-sous-Sénart et du territoire ». Outre la médiathèque, le programme comprend trois salles d’activités associatives situées dans une aile pouvant être indépendante, grâce à une entrée dédiée. L’ensemble des locaux techniques est concentré au nord-ouest, du côté de la voirie existant le long du gymnase.

L’implantation en limite de voie publique et proche du gymnase a généré un travail de volumes en longueur qui s’imbriquent en se croisant. Cette forme est aussi le résultat d’une recherche de fonctionnalité interne et d’une économie de surface de circulation.
Le volume de la médiathèque se trouve de fait éclairé sur trois façades afin que chaque point de consultation soit baigné de lumière naturelle. Les façades et toitures doubles pentes sont recouvertes de tuiles de teinte rouge.

Des murs à ossature bois

Le bâtiment est réalisé en murs ossature bois et en charpente traditionnelle, elle aussi en bois. Les concepteurs ont pris le parti de faire profiter d’un maximum de volume libre, avec l’absence d’entrait de charpente. Seuls, les murs pignons sont réalisés en maçonnerie traditionnelle. La tuile en toiture et en façade participe à l’homogénéité de l’objet. La continuité toiture - façade est assurée par l’intégration d’un chéneau pratiquement invisible à hauteur d’homme depuis la rue.

Le projet prend place à l’intérieur d’un parc dont l’espace boisé est classé. La démarche était de supprimer le moins d’arbre possible, afin de s’intégrer au mieux à l’identité du site. De plus, ce parc constitue l’étape déambulatoire obligatoire pour accéder aux équipements petite enfance en fond de parcelle. A ce titre, le chantier a fait l’objet d’un suivi particulier sur l’aspect sécuritaire.
Enfin, la Communauté d’Agglomération du Val d’Yerres Val de Seine et la ville de Quincy-sous-Sénart ont travaillé de concert, proposant un programme concerté avec les usagers.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?