AccueilTerritoireLigne 18 du Grand Paris Express : un groupement français remporte le marché des façades de quai
Mobilités

Ligne 18 du Grand Paris Express : un groupement français remporte le marché des façades de quai

Le groupement, composé de Portalp et d’Ineo UTS, société de Equans France, a été choisi par la Société du Grand Paris pour équiper et sécuriser les quais de la future ligne 18.
Ligne 18 du Grand Paris Express : un groupement français remporte le marché des façades de quai
© Alstom

Territoire Publié le ,

Pour rappel, la ligne 18 relie l’aéroport d’Orly, le pôle de recherche de Saclay, la gare TGV de Massy-Palaiseau et celle de Versailles Chantiers. Avec 35 km de métro automatique, dont 13 km en aérien, elle traverse trois départements et pourra accueillir entre 150 000 et 200 000 voyageurs chaque jour. L’enjeu de sécurité est donc majeur pour le groupement, qui assurera la mise en place de quelque 1,21 km de façades de quai pour y répondre, dont 840 mètres pour les sept gares de la tranche ferme : aéroport d’Orly, Antonypôle, Massy Opéra, Massy Palaiseau, Palaiseau, Orsay-Gif et le CEA Saint-Aubin. Sur chaque quai, cela revient à installer des parois de protection et des portes palières pour empêcher les chutes sur les voies, fluidifier le trafic des voyageurs et améliorer l’exploitation.

Le fabricant français de portes automatiques Portalp assurera la conception et la fabrication des façades de quai, ainsi que leur installation mécanique. Equans se chargera de la direction de projet, de l’ingénierie système, de l’alimentation électrique, de l’installation des systèmes, de l’éclairage, de la sonorisation et des outils d’aide à la maintenance. Le groupement a en charge les études, l’installation, les essais et la mise en service de l’ensemble des équipements. Le calendrier de réalisation est parallèle à celui des autres lignes du réseau.

A l’issue de ce chantier d’envergure, les vingt quais de la ligne 18 seront tous dotés de panneaux fixes, portes palières motorisées, portes palières de secours, portes d’extrémité de quai et d’un pupitre manuel de station ainsi que de feux d’extrémité. Le marché comprend également pour les dix gares de la ligne l’alimentation électrique des façades ainsi qu’un superviseur. Les solutions seront 100 % françaises.

La phase d’étude des travaux va s’ouvrir dans les tous prochains jours avec une mise en service progressive à partir de 2026. Ce marché représente un budget de 25 millions d’euros pour le groupement.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 16 août 2022

Journal du16 août 2022

Journal du 09 août 2022

Journal du09 août 2022

Journal du 02 août 2022

Journal du02 août 2022

Journal du 26 juillet 2022

Journal du26 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?