AccueilTerritoireLIGNE 18 DU GRAND PARIS EXPRESS Le deuxième marché de génie civil attribué

LIGNE 18 DU GRAND PARIS EXPRESS Le deuxième marché de génie civil attribué

La Société du Grand Paris (SGP) a attribué récemment le deuxième marché de génie civil de cette ligne qui reliera Orly à Versailles, pour la réalisation du viaduc entre Palaiseau et l'arrière-gare CEA Saint-Aubin. Une portion de l'ouvrage sera finalement mise au sol.
LIGNE 18 DU GRAND PARIS EXPRESS Le deuxième marché de génie civil attribué

Territoire Publié le ,

Le groupement d'entreprises retenu se compose des entreprises Vinci Construction Grands Projets (mandataire), Dodin Campenon Bernard, Chantiers Modernes Construction et Freyssinet (filiales de Vinci Construction) et Razel Bec, filiale du groupe Fayat, en tant que cotraitant. Le montant des travaux a été évalué à 193 millions d'euros HT.

« Ce marché comprend la réalisation de l'ensemble du génie civil d'un viaduc de 6,7 km entre Palaiseau et l'arrière-gare CEA Saint-Aubin. La construction des gares de ce tronçon fera l'objet d'un marché spécifique qui devrait être notifié au 1er trimestre 2022 », explique la SGP, qui ajoute que « les études de réalisation de la mise au sol du tronçon de 5,1 km, entre l'arrière-gare CEA Saint-Aubin et le golf national de Magny-les-Hameaux, se poursuivent ».

En effet, le conseil de surveillance de la SGP a acté fin novembre la mise au sol de la partie initialement prévue en viaduc de la ligne 18 du Grand Paris Express, depuis le centre du CEA à Saclay, jusqu'au Golf national à Magny-les-Hameaux. Un procédé qui devrait permettre de rassurer le collectif “Enterrez le métro”, qui s'était mobilisé contre l'éventuelle gêne visuelle et sonore qu'aurait pu générer le viaduc. Outre le gain en discrétion, cette décision permettra à la SGP de réaliser une économie de 30 millions d'euros (soit 20 % du coût de génie civil de cette section de la ligne).
De même, quelque 4 hectares de terres « seront rendus » à l'agriculture,
« grâce au travail d'optimisation mené conjointement avec le Conseil départemental de l'Essonne, engagé pour sa part dans la mise en œuvre du doublement de la RD36 ».

La SGP pourra donc engager la modification du projet, en insérant le passage au sol dans la procédure de demande de modification de la déclaration d'utilité publique prévue au printemps 2021. « Les études de réalisation de ce projet seront poursuivies, en lien avec les Conseils départementaux de l'Essonne et des Yvelines, en concertation avec les élus locaux et les habitants, notamment les agriculteurs concernés », conclut la SGP.

La ligne 18 sera en correspondance avec la ligne 14 (à l'Aéroport d'Orly), les RER B et C et la gare TGV à Massy-Palaiseau, ainsi que les lignes du réseau Transilien à Versailles Chantiers. Elle vise, pour rappel, à réduire les temps de trajets. Il sera dès lors possible, selon la société du Grand Paris, de rejoindre le plateau de Saclay en moins de 20 minutes depuis l'aéroport d'Orly, contre 50 minutes aujourd'hui, ou encore de faire le trajet entre Saint-Quentin Est et Massy-Palaiseau en 16 minutes, contre 48 minutes actuellement.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?