AccueilTerritoireLes moutons mérinos de la Bergerie nationale de Rambouillet exposés à Paris
YVELINES

Les moutons mérinos de la Bergerie nationale de Rambouillet exposés à Paris

Les Archives nationales présentent “La guerre des moutons - Le mérinos à la conquête du monde, 1786-2021“ jusqu’au 18 avril prochain.
Les moutons mérinos de la Bergerie nationale de Rambouillet exposés à Paris
© Wikipedia / Jiel beaumadier

Territoire Publié le ,

Cette exposition rappelle le rôle fondateur de la Bergerie nationale de Rambouillet, lieu d’expérimentation et de développement de l’élevage en France. À travers de nombreuses archives (gravures, photos, échantillons de laine…), dont celles du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, l’exposition invite le visiteur à découvrir les différents enjeux de l’élevage du mérinos à la fin du XVIIIe siècle. Cette laine surfine et de qualité est vite devenue l’objet de toutes les convoitises. Elle sera au cœur de rivalités industrielles, commerciales, scientifiques et diplomatiques entre grandes nations pendant près de 200 ans.

Alors que le royaume d’Espagne bénéficie du monopole de cette laine, la France en appelle aux liens unissant Louis XVI et Charles III d’Espagne afin de se procurer un troupeau de mérinos, lui permettant de développer son commerce, son agriculture et son industrie. C’est ainsi qu’il est décidé de construire en 1786 une ferme modèle, la Bergerie nationale, qui, grâce à son troupeau exceptionnel de 366 moutons mérinos, acquiert une renommée d’excellence à travers le monde. La Bergerie a traversé les siècles en préservant en son sein le trésor vivant du troupeau de mérinos, sans aucun croisement extérieur.

Aujourd’hui, la Bergerie nationale abrite un conservatoire génétique de la race mérinos. Le petit troupeau de Rambouillet, témoin de l'évolution de la sélection ovine du Moyen Âge au XVIIIe siècle, sert toujours de référence et de support de recherche.

Un support de recherche

La Bergerie nationale occupe 250 hectares du Domaine national de Rambouillet. L’exploitation de la Bergerie nationale continue d’être un support de recherche et d’expérimentation. Elle s’attache à démontrer les vertus de l’agriculture multifonctionnelle, dans une démarche agroécologique.

Le lieu propose également de nombreuses formations sur le bien-être animal, la manutention des ovins et bovins, le transport d’animaux vivants, l’éthologie (science des comportements) et l’agroécologie.

Elle est également un pôle de formation accueillant un centre de formation d’apprentis (CFA) sur les métiers du cheval, de l’agriculture et de la santé animale, ainsi que le centre de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA).

Archives nationales, 60 rue des Francs-Bourgeois, Paris. Entrée libre et gratuite. Ouverture en semaine de 10h à 17h30, le samedi et dimanche de 14h à 17h30 ; fermée le mardi

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 16 août 2022

Journal du16 août 2022

Journal du 09 août 2022

Journal du09 août 2022

Journal du 02 août 2022

Journal du02 août 2022

Journal du 26 juillet 2022

Journal du26 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?