AccueilSociétéLes mesures sanitaires du confinement 2.0

Les mesures sanitaires du confinement 2.0

Le nouveau confinement décrété dernièrement s'accompagne de règles quelque peu différentes de celles qui prévalaient en mars dernier. En voici l'essentiel.
Les mesures sanitaires du confinement 2.0
©wikimedia

Société Publié le ,

Il existe désormais trois types de document dérogatoire. D'abord, celle, désormais classique, de déplacement dérogatoire, qui doit être accompagnée parfois de l'un des deux justificatifs pour déplacement scolaire ou pour les besoins professionnels (attestation employeur).

Aussi, le télétravail devient la règle « partout où c'est possible ». Les guichets des services publics restent ouverts, et le BTP, les usines, ainsi que les exploitations agricoles peuvent continuer leur activité.

Les professionnels de santé, de soin, les aides à domicile, les auxiliaires de vie, les gardes d'enfants poursuivent leur travail également.

Les crèches, écoles, collèges, lycées ouverts

Les crèches, les écoles, les collèges et les lycées restent ouverts avec des protocoles sanitaires renforcés. Une nouvelle attestation est en vigueur pour aller chercher ses enfants à l'école.

Les services périscolaires (garderie, cantine, étude) sont également maintenus.

Une nouveauté toutefois, dans le cadre du renforcement sanitaire, l'obligation du port du masque est étendue à tous les élèves de primaire (enfants à partir de 6 ans). Il n'était imposé que pour les collégiens et lycéens antérieurement.

Pour ce qui est de l'enseignement supérieur, les cours doivent être assurés à distance. Les bibliothèques universitaires sont ouvertes mais sur rendez-vous et dans le respect d'une jauge. Les restaurants universitaires restent ouverts également, mais seulement pour les repas à emporter, comme l'a précisé le Premier ministre.

Rassemblements privés ou publics

Les rassemblements dans des lieux publics ou privés sont interdits, hors noyau familial.

Les commerces non-essentiels fermés

S'ils doivent fermer boutique, les commerces dits non-essentiels sont incités à développer la vente à emporter et plus généralement à se digitaliser. Par aillers, les marchés restent ouverts.

Outre les commerces essentiels (alimentation, journaux et papeterie, tabac, pharmacie, stations-services, entretien et réparation des voitures et motos, supermarchés et supérettes…), certaines entreprises sont autorisées à ouvrir : banques/assurances, librairies et disquaires (uniquement pour récupérer une commande faite en ligne), les opticiens, les laveries et pressing notamment. Comme durant le premier confinement, les restaurants et les bars sont fermés.

Les lieux culturels fermés

Les cinémas, les salles de théâtre et les festivals sont à nouveau fermés pour la durée du confinement. Toutefois, le Premier ministre a indiqué que « le travail préparatoire aux spectacles, les répétitions, les enregistrements et les tournages » étaient autorisés pour préparer la réouverture des salles.

Les visites en Ehpad autorisées

Les visites dans les établissements d'hébergement des personnes âgées et dépendantes (Ehpad) et maisons de retraite peuvent se poursuivre, mais en suivant protocole sanitaire strict.

Les rendez-vous médicaux poursuivis

Pour aller consulter un médecin, il faut remplir une attestation et fournir un justificatif de rendez-vous.

Les enterrements autorisés

Pour ce nouveau confinement, les cimetières ont pu rester ouverts pendant la période de la Toussaint. Les obsèques sont autorisées, avec une limite : 30 personnes maximum.

Les espaces naturels restent accessibles

Les parcs, les forêts et jardins restent accessibles. Toutefois, ces lieux doivent faire partie du périmètre du domicile (pas à plus d'un km) et il faut se munir d'une attestation dérogatoire.

La pratique du sport professionnel est maintenue, qu'il s'agisse des entrainements ou de la compétition (dans les horaires prévus par le couvre-feu).

Concernant les sportifs amateurs, les stades, les piscines, les gymnases et équipements sportifs sont fermés. Les championnats de football amateur ont été suspendus. L'interdiction des rassemblements empêche toute pratique de sports collectifs. Comme pour le confinement précédant, il est possible de courir autour de son domicile muni d'une attestation.

Le chômage partiel pris en charge

Le chômage partiel a été étendu concernant les salariés et employeurs dans l'impossibilité de travailler. Toutes les entreprises et tous les commerces de moins de 50 salariés, s'ils ont été fermés par décision administrative, pourront obtenir une indemnisation atteignant jusqu'à 10 000 euros, tous secteurs confondus.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?