AccueilÉconomieLes Clayes-sous-Bois : Atos lance un nouveau laboratoire mondial de R&D

Les Clayes-sous-Bois : Atos lance un nouveau laboratoire mondial de R&D

L'entreprise a inauguré officiellement ce nouveau laboratoire dédié à la cybersécurité, au calcul haute performance et à l'informatique quantique.
Les Clayes-sous-Bois : Atos lance un nouveau laboratoire mondial de R&D
©DR - Philippe Guiguen, maire des Clayes-sous-Bois, et Elie Girard, président d'Atos.

Économie Publié le ,

Cet espace de 8 000 m2, qui accueille près de 350 ingénieurs hautement qualifiés, sera dédié à l'innovation et à la recherche dans quatre domaines stratégiques : le calcul haute performance, l'edgecomputing (méthode employée dans le cloud computing), l'intelligence artificielle et la cybersécurité. Atos a choisi son site des Clayes-sous-Bois, qui emploie près de 1000 personnes, pour implanter ce nouveau laboratoire de rang mondial.

La construction de ce laboratoire marque une nouvelle étape dans la stratégie de l'entreprise, qui vise à positionner le site historique des Clayes-sous-Bois, et plus largement la Région Ile-de-France, comme un centre d'expertise technique de premier plan. Le laboratoire de R&D accueillera plus précisément les travaux de recherche menés dans le cadre du programme Atos Quantum, lancé en 2016, qui vise à accélérer le développement de cas d'usage liés à l'informatique quantique pour la science et l'industrie.

Les chercheurs d'Atos ont développé l'Atos Quantum Learning Machine (Atos QLM), un simulateur quantique commercial très performant déjà utilisé dans de nombreux pays, dont l'Allemagne, la Finlande, la France, l'Inde, le Japon, le Royaume-Uni et les États-Unis. Il permet de soutenir des programmes de recherche majeurs dans divers secteurs, comme l'industrie ou l'énergie. Atos a également lancé récemment Q-score, la première métrique quantique universelle, applicable à tous les processeurs quantiques programmables, qui mesure l'efficacité d'un système quantique à traiter des problèmes de la vie réelle, plutôt que de mesurer uniquement ses performances théoriques.

La Région soutien ce programme de recherche à hauteur de cinq millions d'euros, dans le cadre de sa stratégie “Smart Industry“, adoptée en juillet 2017. « Nous souhaitons faire de la Région Île-de-France un territoire d'innovation, un leader numérique au cœur du tissu économique. Ce nouveau laboratoire de R&D s'inscrit dans notre volonté de favoriser l'implantation et le développement de technologies stratégiques en Île-de-France, notamment l'informatique quantique », explique Valérie Pécresse, présidente de la Région.

Le réchauffement climatique en ligne de mire

L'entreprise leader dans le domaine de la transformation digitale a fait de la décarbonation l'une de ses priorités stratégiques. Elle s'est engagée à réduire de 50 % les émissions mondiales de carbone sous son contrôle et son influence d'ici 2025 et à atteindre « zéro émission nette », d'ici 2028. Conforme aux normes environnementales les plus strictes, le nouveau laboratoire d'Atos développera des projets dédiés à la lutte contre le réchauffement climatique, exploitant notamment la puissance de l'informatique quantique ou l'efficacité énergétique des supercalculateurs pour accélérer la transition vers une société neutre en carbone. Au sein du laboratoire, Atos prévoit également de développer un « cerveau de supercalculateur » qui sera capable de prévoir et d'optimiser la consommation énergétique en fonction de la charge de travail et de l'énergie disponible sur les réseaux des fournisseurs d'électricité.

Pour Elie Girard, directeur général d'Atos : « Ce laboratoire est la concrétisation de plus de 50 années de travaux de recherche menés sur notre site historique des Clayes-sous-Bois. Depuis ce site symbolique, nous allons faire avancer notre ambitieux programme d'informatique quantique et développer des technologies, produits et solutions stratégiques qui seront vendus dans le monde entier et contribueront à façonner un avenir sûr et décarboné ».

Un partenariat stratégique

Parallèlement, Atos a signé un partenariat stratégique de recherche et d'innovation avec le CEA. L'objectif de cet accord ? Mener conjointement des travaux de rechercher et de développement, pour « concevoir et accompagner l'évolution de solutions innovantes pour un large champ d'applications industrielles ». Selon les termes du partenariat, le CEA met au service du partenariat industriel ses équipements et plateformes, ses infrastructures de recherche, ses expertises et savoir-faire de pointe. Atos mobilise ses équipes de R&D et fournit l'accès à des problématiques de recherche essentielles, car relevant de défis applicatifs de grande envergure et d'enjeux industriels, notamment au regard des défis engendrés par le changement climatique et ses impacts. Le travail du CEA et d'Atos, dans le cadre de ce partenariat, sera encadré par un comité directeur conjoint qui fixera les grandes orientations en matière de recherche et d'innovation.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?