AccueilSociétéLégislatives : Yaël Braun-Pivet lance sa campagne au Vésinet

Législatives : Yaël Braun-Pivet lance sa campagne au Vésinet

La députée de la 5ème circonscription des Yvelines, candidate à sa réélection pour les législatives, a choisi sa ville, Le Vésinet, pour organiser une soirée de lancement de campagne.
Législatives : Yaël Braun-Pivet lance sa campagne au Vésinet
© SIDF

Société Publié le , Propos recueillis par Lila Daoui

Lors de cette réunion publique, qui s’est tenue dans la salle des conférences de la mairie du Vésinet, le public a répondu présent. Nombreux sont les Vésigondins et Vésigondines à être venus assister au lancement de la campagne de leur députée, Yaël Braun-Pivet.

La soirée a débuté par quelques mots introductifs de Bruno Coradetti, maire du Vésinet et soutien de la première heure de la députée. Il a ainsi exprimé sa joie de l’accueillir en tant que députée de sa circonscription, que présidente de la commission des lois de l’Assemblée nationale mais également en tant que conseillère municipale du Vésinet. Elle-même vésigondine, Yaël Braun-Pivet partage depuis le début les convictions et les actions de terrain menées par l’élu et ses équipes. Ce dernier a d’ailleurs confirmé que son vote se dirigerait vers elle aux prochaines élections législatives, et ce pour trois raisons.

« La loyauté et la fidélité sont un atout extrêmement rare en politique et je voudrais saluer cette première raison pour laquelle mon vote ira à Yaël », a-t-il tout d’abord exprimé. La deuxième raison pour laquelle Bruno Coradetti soutient la députée est sa présence assidue sur le terrain, au contact des concitoyens. « Depuis cinq ans, tous les jours, elle est au contact des commerçants, au contact des habitants pour communiquer, pour expliquer ce qu'elle fait, pour recueillir les préconisations des uns et des autres », a relevé le Maire. Troisième raison enfin, le travail réalisé au niveau de la commission des lois, que l’édile a qualifié de « gigantesque ».

Premier bilan : une action politique en toute transparence

S’exprimant alors, la députée a partagé avec le public présent sa joie de lancer sa campagne dans la ville du Vésinet, dans laquelle elle vit maintenant depuis dix ans. La première fois qu’elle était venue à la rencontre des Vésigondins et Vésigondines, c'était en 2017, pour sa première campagne législative, durant laquelle elle a pris un certain nombre d'engagements devant les électeurs. Cette réunion a donc été l’occasion d’en faire le bilan. « Je suis heureuse, en tant qu'élue, de pouvoir venir rendre compte de mon action, de rendre compte de mon mandat avant d'en solliciter un nouveau », a-t-elle déclaré.

Durant son premier mandat, la députée a eu à cœur d’aller le plus possible sur le terrain et de rendre compte de son action. Pour cela, elle a transmis un billet hebdomadaire à ses abonnés, retraçant son action à l'Assemblée nationale et sur le terrain, a rendu public toutes les semaines son agenda, dévoilant les personnes rencontrées dans le cadre de son travail législatif, et a envoyé par courrier, annuellement, son bilan de mandat. Elle a également pris, et respecté, son engagement de faire des réunions publiques hors période électorale puisqu’elle en a tenu 29 en présentiel durant son mandat, sur le territoire.

Par ailleurs, Yaël Braun-Pivet a rempli son engagement d’être « 100 % députée ». C’est pourquoi elle a cessé son engagement associatif au sein des Restos du cœur et, si elle est désormais conseillère municipale, elle ne fait pas partie de l’exécutif communal. S’étant également engagée à avoir une équipe et une permanence parlementaire en circonscription, elle en a ouvert une au Vésinet avec trois collaborateurs, présents à plein temps au contact des concitoyens. Elle a d’ailleurs rappelé que pour certains d’entre eux, confrontés à des dossiers qui n’avancent pas, frapper à la porte de leur député est leur dernier espoir. Si ce dernier est là « pour faciliter, pour aider, pour accompagner », il a également pour mission de faire remonter au niveau de l’exécutif les sujets préoccupants observés sur le terrain. « C’est surtout pour cela qu'on s'engage en politique, pour être utile et pour aider les gens », a-t-elle ajouté.

Des engagements de la majorité réalisés avec succès

Parallèlement, Yaël Braun-Pivet a défendu des engagements pris par la majorité présidentielle, comme ceux de transparence et de probité, qui ont conduit aux deux lois pour la confiance dans la vie politique de 2017. Ains, la réserve parlementaire a été supprimée, les députés ont l’obligation de justifier l’utilisation de leurs frais de mandats, l'emploi des collaborateurs familiaux pour le personnel politique est interdit et les conflits d'intérêts et l'activité des lobbies ont été davantage encadrés, afin que les parlementaires à l'Assemblée nationale soient plus libres et indépendants dans leurs choix et dans leurs votes. La députée a d’ailleurs récemment fait évaluer ces lois et constate « qu'elles ont atteint leur but, qu'elles marchent bien ». « Nous devons inlassablement continuer vers plus de transparence, vers plus de probité. C'est indispensable (…) et c'est un des éléments majeurs pour que les citoyens retrouvent la confiance dans la parole politique », a-t-elle affirmé.

Soutenir la majorité, sur le terrain et à l’hémicycle

Yaël Braun-Pivet vient de la société civile. Cette mère de cinq enfants n’avait jamais exercé d'action politique auparavant. Après avoir été dix ans avocate, expatriée en Asie puis bénévole aux Restos du cœur, elle a souhaité s'engager en politique et a été convaincue par la volonté d’Emmanuel Macron de dépasser les clivages et de réunir toutes les personnes souhaitant œuvrer à transformer la France. Elle a été élue députée puis Présidente de la commission des Lois à l'Assemblée nationale, au sein de laquelle elle a cumulé 1 004 heures de débat.

De par ses missions, la députée est en dialogue constant avec le Premier ministre, les ministres porteurs des textes ainsi que le président de la République et ses services. Parallèlement, la présidence de la commission organise les débats entre les oppositions et la majorité ainsi que les votes des amendements et a un rôle de contrôle et d'évaluation de l'action du Gouvernement.

Le terrain et l’Assemblée nationale sont donc les deux lieux d’exercice de sa fonction de députée et impliquent des missions qui se nourrissent les unes des autres et permettent de porter le projet du président Macron, qu’elle défend. Il a été mis en œuvre en grande partie lors du quinquennat passé, avec « un très bon taux de réalisation de nos promesses », selon la députée. Aujourd’hui, la majorité doit rester aussi solide et unie pour que le président de la République puisse mettre en œuvre le programme pour lequel il a été réélu et œuvrer à sa réussite, ensemble, d’où le slogan de la majorité présidentielle. « Dans la 5e circonscription des Yvelines, compte tenu de ma loyauté, de mon travail, de ma capacité à être aussi bien sur le terrain qu’à l’Assemblée nationale, la majorité et le président de la République m’ont renouvelé leur confiance pour que je puisse porter sa voix, leur voix, sur notre territoire. C’est ce que je fais devant vous pour commencer ma campagne. Pour pouvoir porter ensuite votre voix au niveau national », a-t-elle déclaré.

Et de conclure : « le Président a besoin de vous, de moi, de nous, pour pouvoir mettre en œuvre le programme sur lequel il a été élu et qui fera que la France, dans cinq ans, sera plus grande ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 novembre 2022

Journal du22 novembre 2022

Journal du 15 novembre 2022

Journal du15 novembre 2022

Journal du 08 novembre 2022

Journal du08 novembre 2022

Journal du 01 novembre 2022

Journal du01 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?