AccueilTerritoireLe tramway T13 enfin ouvert aux Franciliens

Le tramway T13 enfin ouvert aux Franciliens

La ligne 13 du tramway, qui relie Saint-Cyr à Saint-Germain-en-Laye sans passer par Paris, vient d’ouvrir.
Pierre Bédier, Marc Guillaume, Valérie Pécresse, Arnaud Péricard et François de Mazières.
© SIDF - Pierre Bédier, Marc Guillaume, Valérie Pécresse, Arnaud Péricard et François de Mazières.

Territoire Publié le , Margot Herrada

Le lancement officiel de la ligne T13 a été donné en présence de nombreux élus du territoire, du département et de la région. Entre autres, François de Mazières, le président de la communauté d’agglomération Versailles Grand Parc, Pierre Bédier, le président du Conseil département des Yvelines ou encore, Marc Guillaume, le préfet de la région Île-de-France et de Paris et Arnaud Péricard, le maire de Saint-Germain-en-Laye, étaient présents. Le tramway sera notamment en correspondance directe avec l’un des terminus du RER A, l’arrêt de Saint-Germain-en-Laye. Il permet aux habitants d’opter pour une solution « train-tram » viable, sans utiliser de voiture.

Un tramway vert

Au total, plus de 21 000 voyageurs quotidiens sont attendus, le tramway passant également par Noisy-le-Roi ou Bailly. Un tramway toutes les dix minutes en heure de pointe et la possibilité de faciliter les déplacements quotidiens des Yvelinois, sans obliger les voyageurs à repasser par Paris, telles sont les promesses de la nouvelle ligne 13. Financé à hauteur de 53 % par la Région Île-de-France, de 30 % par le département des Yvelines et de 17 % par l’État, le projet ligne 13 a pourtant mis du temps à voir le jour. « Nous attendions cet événement depuis très longtemps », a indiqué Arnaud Péricard, maire de Saint-Germain-en-Laye, suivi par Valérie Pécresse: « Lorsque je suis arrivée en 2002, on parlait déjà de ce tramway ».

Si le tramway 13 est « un dossier compliqué pour les Saint-Germinois », comme l'a indiqué Arnaud Péricard, c'est notamment en raison de son passage en forêt, qui a nécessité de mettre en place des solutions importantes pour reboiser les surfaces déboisées. Avec un parcours de presque 19 kilomètres entre Saint-Germain et Saint-Cyr, impossible de contourner ce poumon vert. Aussi les poteaux d’alimentation électrique ont été placés à soixante mètres les uns des autres, pour les intégrer au mieux dans le paysage. « Nous avons reboisé à hauteur de 4 pour 1 et il y a aussi de l’insertion paysagère qui a été réalisée », affirme Valérie Pécresse. « Le maximum a été fait pour que ce projet vienne embellir la forêt de Saint-Germain, et non pas l’inverse », a ajouté la présidente de la Région. Outre la dimension environnementale, le tramway T13 comporte aussi une forte dimension sociale.

Un projet social

Pour bâtir l’infrastructure de la ligne de tramway, la SNCF a tiré parti de certains segments de la Grande ceinture de l’Ouest (GCO), autrefois utilisée par la ligne L du Transilien, puisque 80 % du linéaire du T13 utilise le foncier historique de la GCO entre Versailles-Matelots et Lisière Pereire. Cinq anciennes gares de la GCO ont même été transformées afin qu’elles soient adaptées pour le tramway 13. Lors de l’inauguration, quelques manifestants ont fait irruption, banderole brandie, afin de critiquer la mise en service de la ligne, trop bruyante d’après eux. Le bruit est un sujet sensible, d’autant plus que c’est « la deuxième nuisance que subissent les Franciliens après la pollution », d’après Valérie Pécresse. Elle a donc assuré aux manifestants présents que la Région se tenait prête à discuter avec celles et ceux qui le souhaiteront sur le sujet.

La suite en 2027

D’ici 2027, la ligne devrait permettre de relier Saint-Cyr l’École à Achères, en passant par Poissy, en une quarantaine de minutes. C’est un véritable enjeu pour les habitants du territoire, d’autant que les projets ne manquent pas. Marc Guillaume, le préfet de l’Île-de-France et de Paris, a rappelé qu’il serait aussi question du prolongement du RER E à Poissy, et de celui du Transilien L à Achères. Près de 35 milliards d’euros sont investis par l'Etat dans ces nouvelles lignes, qui seront prêtes à l’horizon 2030.

Pierre Bédier, le président du Conseil départemental des Yvelines a rappellé aussi le projet de la ligne 18 du métro, avant de se féliciter du lancement du projet T13, devenue officiellement « la première infrastructure Nord – Sud sans passer par Paris ». Valérie Pécresse l'a également assuré, concernant le prolongement de la ligne, « l’argent est là ». « L’important est de mener le projet jusqu’au bout : la dimension sociale du projet ne sera atteinte que lorsque la ligne T13 ira jusqu’à Achères », a t elle assuré.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 novembre 2022

Journal du29 novembre 2022

Journal du 22 novembre 2022

Journal du22 novembre 2022

Journal du 15 novembre 2022

Journal du15 novembre 2022

Journal du 08 novembre 2022

Journal du08 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?