AccueilSociétéLe référendum sur les animaux reçoit le soutien de Yaël Braun-Pivet.

Le référendum sur les animaux reçoit le soutien de Yaël Braun-Pivet.

Députée dans la 5e circonscription des Yvelines, présidente de la Commission des Lois à l'Assemblée nationale, elle porte les valeurs et le programme de la majorité présidentielle dans l'exercice de ses mandats. Pour elle, « On n'a pas deux cœurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un cœur ou on n'en a pas. »
Le référendum sur les animaux reçoit le soutien de Yaël Braun-Pivet.
@DR

Société Publié le ,

« En accord parfait avec cette citation de Lamartine, j'ai tenu à apporter mon soutien au referendum pour les animaux. Portée par des personnalités de la société civile, cette initiative s'articule autour de six mesures : interdiction de l'élevage intensif, de l'élevage en cage, des élevages à fourrure, de la chasse à courre et traditionnelle, des spectacles d'animaux sauvages et de l'expérimentation animale si des alternatives existent.

Cette initiative est essentielle car elle permet de placer en haut de l'agenda médiatique et politique la question de la condition animale qui, il faut le reconnaitre, n'a pas toujours fait l'objet de l'attention qu'elle mérite. Le bien-être animal est une préoccupation importante pour une majorité de Français. Nous nous devons donc de lui apporter une réponse politique.

Des mesures concrètes peuvent être mises en place, pour des améliorations concrètes. Mon collègue du groupe La République en Marche, Loïc Dombreval, a d'ailleurs déposé en ce sens une proposition de loi en faveur du bien-être des animaux de compagnie, qui met l'accent sur la prévention et la sanction des maltraitances et de l'abandon. Le referendum permettrait, je le crois, d'aller plus loin à l'issue d'un débat auquel chacun pourra être associé pour construire les réponses les plus appropriées à l'enjeu.

Ce projet de referendum est aussi intéressant à un autre titre : celui du renouveau démocratique. Les lecteurs de ce billet le savent, je défends avec conviction le développement de la participation citoyenne et suis favorable à ce que la parole soit plus fréquemment donnée aux citoyens s'agissant des sujets de société. Le RIP est pour moi un excellent moyen d'associer démocratie participative et démocratie représentative, sans les opposer. J'avais ainsi, en tant que rapporteure de la révision constitutionnelle, défendu un abaissement du seuil permettant de déclencher un referendum d'initiative partagée, et ce afin d'en faciliter l'usage. Ce referendum nous offre donc aussi une opportunité importante de répondre également aux aspirations de nombreux Français à une démocratie plus directe. Parce que la condition animale le mérite, saisissons-nous collectivement du sujet, débattons et agissons ! »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?