AccueilLoisirs et CultureLe Mois Molière de retour à Versailles

Le Mois Molière de retour à Versailles

Du 1er au 30 juin, la Ville de Versailles organise le 25e Mois Molière, 30 jours de théâtre et de musique. L'événement avait été annulé l'an dernier au profit d'une formule réduite, organisée durant l'été.
Le Mois Molière de retour à Versailles
@ DR

Loisirs et Culture Publié le ,

Avec 2,5 millions de festivaliers et plus de 5 000 représentations depuis 25 ans, le Mois Molière est une véritable institution, qui marque le lancement de la saison des festivals. Chaque année la manifestation voit affluer les comédiens à Versailles. Pour de nombreuses compagnies, c'est un tour de chauffe avant le Off d'Avignon. Véritable incubateur de talents depuis 1996, le Mois Molière est l'occasion de transformer Versailles en grande scène à ciel ouvert.

« Pour cette 25e édition, le Mois Molière aura bien lieu au mois de juin, malgré la Covid », précise François de Mazière, maire de Versailles et créateur du festival. En effet, il a été imaginé cette année autour d'un nombre beaucoup plus restreint de sites, tous en plein air, avec des jauges réduites. « Qu'à cela ne tienne ! Le théâtre amènera joie, détente et rêverie après cette année si difficile. Il reste fidèle à ce qu'il a toujours voulu défendre : un festival pour tous, familial, diversifié, permettant au plus grand nombre d'accéder aux joies du théâtre et de la musique », se réjouit le premier magistrat de la ville royale.

« Dans ce temps de crise où les troupes ont tellement rongé leurs freins, j'ai privilégié quelques reprises et les créations de l'an dernier, prématurément arrêtées. »

La première semaine du Mois commencera avec la pièce qui rendit célèbre Molière : “L'École des femmes”, une création d'Antony Magnier. Elle se poursuivra avec “Le Système Ribadier”, mis en scène par Gwenhaël de Gouvello et une reprise de la spirituelle adaptation du “Nez” de Gogol, par Ronan Rivière. « Notre volonté, c'est de privilégier les jeunes troupes, avec des économies plus tendues », explique le maire.

Plusieurs jardins et la place de la cathédrale accueilleront des concerts en plein air. La deuxième semaine verra une création d'un spectacle comique par la troupe des Mauvais élèves, une création de la “ Folle de Chaillot”, de Jean Giraudoux, par Jean-Hervé Appéré et s'achèvera avec la création de “Lawrence”, par Eric Bouvron. La troisième sera l'occasion de découvrir la comédie burlesque et musicale “Titanic”, par la compagnie Les Moutons noirs ou revisitera “On ne badine pas avec l'amour”, d'Alfred de Musset, mis en scène par Salomé Villiers, avant de conclure dans la dernière semaine par la légèreté d'Offenbach, avec “La Vie parisienne”, adapté par Nicolas Rigas.

Pour François de Mazières, « mettre en avant la puissance de création de notre ville d'histoire est aussi l'ambition de ce Mois qui montre chaque année la richesse et la vitalité de nos nombreux ensembles musicaux et chorales ».

Voici quelques spectacles qui seront joués sur trois lieux de référence de cette édition 2021

La Grande Écurie

  • Création : “L'École des femmes”, de Molière, Compagnie Viva, Anthony Magnier, le 1er juin à 19h. Également le 2 juin à 19h et le 6 juin à 17h30.
    L'École des femmes est la pièce qui rendra Molière célèbre, il nous livre ici sa première grande comédie, pleine de cynisme et d'âpreté. C'est l'histoire d'un songe, du songe d'un homme qui cherche à contrôler ceux qui l'entourent. Molière mène une profonde réflexion sur la condition féminine, mêlant des scènes d'une grande cruauté à d'anthologiques moments de comédie et de farce. C'est la sixième rencontre d'Anthony Magnier avec Molière qui a plus que jamais ce talent de nous transporter du burlesque au drame et nous faire questionner sur notre héritage et ce que nous souhaitons devenir.
  • Création : “La dernière Salve”, de Jean-Claude Brisville, par Christophe Barbier, le 28 juin à 20h30.
    “La Dernière Salve” est d'abord la mise en scène d'un duo-duel formidable entre l'Empereur déchu et son geôlier britannique. Une méditation sur la réclusion - le confinement, pourrait-on dire… Au bout du monde, sur un caillou inhospitalier, que signifie s'évader ? Christophe Barbier rêvait de reprendre le texte de Jean-Claude Brisville à l'occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon. C'est chose faite malgré la Covid.
  • “Les Travailleurs de La mer”, Compagnie Livsnerven / Clémentine Niewdanski, le 29 juin à 20h30.
    Cette adaptation pour la scène des “Travailleurs de la mer”, véritable épopée de la mer, porte au plateau le souffle extraordinaire qui traverse le roman de Victor Hugo.
  • Le Potager Du Roi
    “Les Fables” de La Fontaine, Phénomène et Cie, Stéphanie Tesson, les 12, 13, 19 et 20 juin, de 17h et 19h. Deux parcours de 45 minutes.
    Les masques et les costumes servent l'œuvre de l'auteur dans un décor d'exception, taillé sur mesure. Ce spectacle-promenade honore les 400 ans de la naissance de ce conteur de fables.
  • Le centre des grands chênes
    Les Marionnettes Dell'arte, d'Alexandre Abbas
    Les spectacles de L'Académie internationale des arts du spectacle de Versailles, dirigée par Carlo Boso et Danuta Zarazik.

La billetterie du Mois Molière ouvre le samedi 22 mai à 10h. Réservations obligatoires sur moismoliere.com. Le programme complet sera disponible prochainement sur Versailles.fr et moismoliere.com.

La Ville de Versailles est engagée depuis des années dans une politique de soutien et de promotion du spectacle vivant. Onze compagnies sont accueillies à l'année et se retrouvent pour présenter leurs créations lors du Mois Molière. Elles sont en retour invitées à se produire dans les écoles. « Le festival doit être le support numéro un de la vie théâtrale, en dehors, bien sûr, de la programmation du théâtre Montpensier. Il doit être le support de cette innervation de la vie culturelle », souligne François de Mazières.

• Depuis 2010

Compagnie Viva (direction : Anthony Magnier)

• Depuis 2011

Comédiens et Compagnie (direction : Jean-Hervé Appéré)

• Depuis 2012

Académie internationale des Arts du spectacle (AIDAS) (direction : Carlo Boso et Danuta Zarazik)

• Depuis 2012

Compagnie Méli-Mélo au Chapiteau de Porchefontaine (direction : Marie Ferreboeuf)

• Depuis 2014

Compagnie du Catogan (direction : Gwenhaël de Gouvello)

• Depuis 2014

Compagnie de l'Alouette (direction : Aurélie Lepoutre)

• Depuis 2015

Mobilis Immobilis (direction : Maflohé Passedouet)

• Depuis 2016

Collectif Voix des Plumes (direction : Ronan Rivière)

• Depuis 2017

Compagnie L'Éternel été (direction : Emmanuel Besnault)

• Depuis 2017

Compagnie Les Mauvais élèves (direction : Elisa Benizio)

• Depuis 2018

Compagnie La boîte-aux-lettres (direction : Salomé Villiers)

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?