AccueilTerritoireLe Département de l'Essonne veut réduire fortement sa consommation énergétique

Le Département de l'Essonne veut réduire fortement sa consommation énergétique

Le Conseil départemental de l’Essonne veut anticiper l’envolée des prix de l’énergie annoncée, en renforçant son plan de sobriété énergétique.
Le Département de l'essonne veut réduire fortement sa consommation énergétique
© Adobe Stock - Le Département de l'essonne veut réduire fortement sa consommation énergétique

Territoire Publié le ,

Si le Département de l’Essonne n’en est pas à son premier plan de sobriété, avec une politique initiée en 2016, François Durovray, président de la collectivité, a toutefois souhaité la renforcer. Bâtiments, mobilités, pratiques professionnelles… L’envolée annoncée des prix de l’énergie conduit la collectivité à intensifier son action. En 2022-2023, l’objectif est de réduire de 10 % sa consommation, dans la droite ligne de l’objectif fixé par le Gouvernement au niveau national.

Parmi les mesures qui pourront être mises en œuvre rapidement, on trouve celles qui concernent les bâtiments. Le Département vise une baisse de la température ambiante sans aller en-deçà de 19 °C, soit une économie de 13,5 % sur la consommation de gaz pour le chauffage et une réduction de quelque 1900 tonnes de l’émission de CO2. La période de chauffe a également être raccourcie de 15 jours en automne, ainsi qu’au printemps. Il est aussi prévu de fermer les locaux de l’immobilier tertiaire à 19h, de diminuer l’éclairage extérieur des bâtiments, et de supprimer l’eau chaude dans les sanitaires si possible –l’eau chaude peut en effet représenter entre 5 % et 15 % des dépenses d’électricité–.

S’agissant des mobilités, le Département de l’Essonne envisage de réduire l’usage de la voiture lors des déplacement professionnels au profit des transports en commun. Il faut dire qu’actuellement, 70 % de ces derniers sont effectués en voiture.

Concernant plus directement, les pratiques professionnelles, la recharge des appareils et des véhicules électriques sera favorisée lors des heures creuses. Selon le Département, les prises de courant représentent en moyenne 10 à 30 % de la consommation électrique globale de ses sites. La collectivité va également sensibiliser ses agents aux écogestes numériques : éteindre les équipements informatiques, trier et nettoyer sa messagerie, limiter le deuxième écran… Une journée dédiée à la réduction de la consommation numérique des agents sera également organisée (Cyber World CleanUp Day).

Le Département de l’Essonne envisage par ailleurs de mettre en œuvre des actions en matière de sobriété énergétique à plus longue échéance. Il s’agira par exemple, de remplacer les ampoules actuelles par des led, ou encore d’équiper les véhicules thermiques de la flotte départementale en bioéthanol, ce qui permettrait de diminuer de 40 % la consommation de carburant, soit une économie de 32 000 euros par an.

L’objectif, à horizon 2030, est de réduire de 40 % ses consommations d’énergie.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 novembre 2022

Journal du29 novembre 2022

Journal du 22 novembre 2022

Journal du22 novembre 2022

Journal du 15 novembre 2022

Journal du15 novembre 2022

Journal du 08 novembre 2022

Journal du08 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?