AccueilÉconomieLe CNB remet les trophées du Concours Projets innovants

Le CNB remet les trophées du Concours Projets innovants

Récemment, le Conseil national des barreaux (CNB) a dévoilé les résultats du concours Projets innovants qui récompense les projets entrepreneuriaux d’étudiants avocats. Deux prix ont été remis lors de cette cérémonie.
Le CNB remet les trophées du Concours Projets innovants
© SIDF - Roy Spitz, directeur de l'Observatoire du CNB a remis le prix du jury a Célia Pinet et Jordan Piech, porteurs du projet IRIS.

Économie Publié le ,

Après une année de travail, les étudiants en droit, participant au Concours Projets innovants organisé par le Conseil national des barreaux (CNB), ont présenté au jury leurs projets d’entrepreneuriat. Après une première phase de sélection, celui-ci a retenu cinq des sept projets et les a qualifiés pour la grande finale qui s’est déroulée dernièrement à Paris.  

Cette année, le jury était composé de John Crowley, fondateur de PHGD Group, de Philippe Baron, avocat, ancien bâtonnier, président de la commission Numérique du CNB, de Sandra Di Giovanni, responsable Lab Open Innovation de la Banque de France, de Maeva Tordo, ESCP, directrice de la Blue Factory, l’incubateur européen de l’ESCP, de Danielle Winandy, BNP Paribas, RISK ESG Transformation Manager et d’Alexandra Gonovanow, avocate membre du CNB.

Deux trophées ont été remis lors de cette soirée. Tout d’abord, le trophée de la profession, désigné par les membres de la Caisse nationale des barreaux de France (CNBF) et du CNB. Le second était le prix du jury, désigné par ses sept membres.

L’ensemble des projets qualifiés en finale ne verront pas le jour. Si les deux projets récompensés par le jury et par la profession seront accompagnés et finalisés, la réalisation des autres projets dépendra de la volonté des porteurs de projets, déjà fortement pris par leurs études. 

IRIS et Calibra lauréats

Avant la remise des trophées, Jérôme Gavaudan, président du CNB, a tenu à féliciter et à remercier l’ensemble des participants : « Je voulais venir vous saluer, parce que j’ai vu que le jury a mis du temps à délibérer et donc par définition, vos projets étaient difficiles à départager. Les projets que vous avez portés étaient tous intéressants et innovants. Ils montrent bien à quoi ressemblera l’avenir de la profession », a-t-il déclaré.

Les projets IRIS et Calibra ont, tous deux, été récompensés. Le premier par le jury et le second par la profession. Les porteurs des projets lauréats se sont brièvement exprimés, pour remercier leur école et leurs soutiens, une fois le prix reçu : « Merci à tous ceux qui ont voté pour nous et qui ne sont pas là aujourd’hui, nous sommes ravis d’avoir remporté ce prix, nous ne pouvions pas rêver mieux », a déclaré Noémie Lebigot, étudiante à l’Edago et co-créatrice du projet Calibra. Célia Pinet, porteuse du projet IRIS s’est quant à elle dite surprise de recevoir ce prix : « Nous sommes très surpris, mais dans le bon sens du terme, nous nous sommes vraiment impliqués dans ce projet et donc, nous sommes très heureux de recevoir cette récompense. », s’est-elle réjouie.


 © SIDF / L'ensemble des étudiants ont été félicités et remerciés par les organisateurs du concours. 

 

Cinq projets innovants

1. IRIS (ex-MERCURE, ex-STOP
RELOUS) (EF - Paris) / Prix du jury

Jordan Piech, Clémence Petit, Mathilde Peyronnie, Jennifer Pilotin et Célia Pinet, étudiants à l’EFB Paris, ont pensé et développé une application de défense contre le harcèlement de rue. Elle fonctionne à l’image de la célèbre application TousAntiCovid. Lorsqu’une personne est témoin d’une agression ou de harcèlement de rue, elle peut la signaler sur l’application, les personnes se trouvant à proximité sont alors alertées et peuvent, à leur tour, se déclarer comme témoin de l’agression. Si une plainte est déposée, ils pourront être amenés à témoigner au tribunal lors de l’audience. Les étudiants ayant pensé l’application font le pari qu’aider les victimes et les témoins à reprendre leurs rôles d’acteurs entraînera une amélioration et une collectivisation du sentiment de sécurité. Les étudiants partent du constat que la majorité des personnes ressentent un sentiment de stress intense lorsqu’ils sont témoins d’une agression. L’application leur permet d’agir a posteriori, une fois le stress retombé. 

Ce projet a remporté le prix du jury.

2. Calibra (Edago Rennes) : prix de la profession

Porté par Noémie Lebigot, Marine Lecoq et Paul-Henry Duranson, étudiants à l’Edago de Rennes, le projet Calibra a pour objectif de proposer aux avocats un outil digital de secrétariat visant à décharger l’avocat de ses tâches administratives. L’avocat pourra donc se consacrer essentiellement au fond de son affaire, sans se soucier de devoir répondre plusieurs fois aux sollicitations de ses clients. Au lieu de répondre plusieurs fois aux questions, à travers divers mails ou échanges téléphoniques, il répond directement et une seule fois sur l’application à ses clients. C’est pour lui une réduction du temps passé à ces tâches. Le projet est sous la forme d’une application et d’un site web.

Le projet a été récompensé par la profession.

 

3. Advocabus

Advocabus est un projet porté par trois étudiants de l’ERAGE Strasbourg. Anouchka Larue, Claire Lenhardt et Léo Marchal ont développé une plateforme permettant de rapprocher l’avocat des justiciables, grâce à un bus itinérant qui ira, plusieurs fois par semaine, à la rencontre des justiciables isolés. Il facilitera l’accès à l’avocat, en faisant sauter la barrière géographique, séparant le cabinet et les territoires isolés et permettra l’accompagnement juridique personnalisé sur le long terme.

 

4. Green Up (ECOA Poitiers)

Aurélien Bouteloup, Dylan Hardy et Essi-Astrid Fouche sont les porteurs de ce projet. Il a pour objectif d’accompagner les cabinets d’avocat dans une démarche de transition écologique. Les trois étudiants sont partis du constat que si 83 % des avocats se sentent concernés par la transition écologique, 97 % estiment ne pas s’y retrouver dans la réglementation et les différents dispositifs d’aide existants. Green Up est une solution d’audit qui propose une solution sur-mesure aux cabinets afin de le mettre en conformité avec la réglementation et pour améliorer l’image éco-responsable des cabinets.

 

5. Jurity (Erage Strasbourg et EFB Paris)

Jurity est la première plateforme de mise en relation entre les avocats et les juristes en formation. Pensés avec la vision d’étudiants en droit, insatisfaits de travailler sur des cas pratiques dont la correction n’amène que peu de réponses sur son traitement concret par un avocat. Les avocats peuvent partager leurs besoins quotidiens en temps réel et dans toute la France. n

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?