AccueilTerritoireLe Budget au service de la sécurité des Français

Tribune Le Budget au service de la sécurité des Français

Audition de M. Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, et Mme Marlène Schiappa, ministre chargée de la Citoyenneté, dans le cadre de l'examen des missions budgétaires 2022
Le Budget au service de la sécurité des Français
© DR

Territoire Publié le , Tribune de Yaël Braun-Pivet, députée, Présidente de la Commission des lois constitutionnelles

Nous préparons 2030 sans oublier le présent. Dès cette semaine, nous avons entamé en commission des Lois l’examen du Budget de l’Etat pour 2022 en auditionnant les ministres dans notre vaste champ de compétence. Sur chacune de ces missions – sécurité, justice, outre-mer, fonction publique, etc. – la commission des Lois est chargée de rendre un avis favorable, ou non, au budget présenté par le gouvernement. C’est ainsi que dans nous avons entendu successivement le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, la ministre chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa, la ministre chargée des relations avec les collectivités territoriales Jacqueline Gouraud, le Secrétaire d’Etat chargé de la ruralité Joël Giraud et le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti.
 
Le budget 2022 vient le confirmer : depuis 2017 nous nous donnons les moyens de nos priorités. Les chiffres ne mentent pas.
 
Concrètement, les forces de sécurité du ministère de l’Intérieur bénéficient d’un renforcement majeur de leurs moyens sur le quinquennat. Pour 2022, les moyens du ministère de l’Intérieur augmenteront de 1,5 Md€ avec 946 nouveaux policiers et gendarmes pour atteindre l’objectif des 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires pour lequel nous nous étions engagés et des moyens dédiés à la modernisation des systèmes informatiques. En matière de justice, c'est 1 000 contractuels recrutés, un accès au droit et à la Justice facilité, une hausse historique des moyens financiers pour la deuxième année consécutive. Le budget de la Justice, en hausse constante depuis 2018, aura augmenté de 32% sur le quinquennat. Du côté des collectivités locales, nous avons stabilisé leurs ressources depuis 2017, ainsi que nous nous en étions engagés. Les dotations spécifiquement liées à la cohésion et à l’égalité entre les territoires sont renforcées et nous continuons à investir dans l’avenir en portant à un total de 14,5mds€ les subventions de l’Etat aux projets locaux sur ce quinquennat.
 
Nous agissons concrètement pour répondre aux préoccupations de Français, à leur aspiration à la sécurité, à la justice. Et si nous pouvons financer cette action, c’est aussi parce que depuis 2017 nous nous efforçons d’être bons gestionnaires : avant l’épidémie de covid19, nous avons sorti le pays de la procédure européenne pour déficit excessif, nous avons rétabli les comptes et engagé la baisse de la dette publique. Face à la crise, nous avons utilisé la dépense publique pour protéger les salariés et les entreprises. Pour apurer cette « dette covid », le gouvernement nous présente un plan sur 20 ans. Dès 2022, forts du rebond de la croissance, nous entendons revenir progressivement à la normale en réduisant par deux notre déficit public et en réduisant la dette de l’Etat. L’examen du budget par le Parlement se poursuivra ainsi jusqu’à la fin de l’année.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?