AccueilTerritoireLancement d'une agence interdépartementale de l'autonomie

Lancement d'une agence interdépartementale de l'autonomie

À l'occasion du salon E-Tonomy, les Départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine viennent de lancer une agence dédiée.
Lancement d'une agence interdépartementale de l'autonomie
© CD92/Julia Brechler - Brigitte Bourguignon, ministre chargée de l'autonomie, Pierre Bédier et Georges Siffredi, présidents des Yvelines et des

Territoire Publié le ,

D'ici 2025, il y aura un million de personnes âgées de plus de 75 ans supplémentaires en France. Il y en aura près de 5 millions en 2060. Pour répondre à leurs besoins de maintien à domicile, les deux Départements ont lancé début octobre la première agence interdépartementale de l'autonomie, à l'occasion de la quatrième édition de E-Tonomy, le salon au service de l'autonomie des personnes âgées ou qui vivent avec un handicap. « L'autonomie est l'un des grands dossiers de ce siècle », souligne Pierre Bédier, président du Département des Yvelines. « Avec cette agence, nous allons mettre en œuvre l'organisation la plus performante possible au service des personnes en manque d'autonomie. »

Cette nouvelle structure sera composée de deux entités, dans un premier temps au profit des personnes âgées. D'un côté une plateforme de services de l'autonomie, chargée d'organiser et de déployer tout un panel d'offre pour favoriser le bien-vieillir à domicile. Elle bénéficiera aux aidés et à leurs aidants, mais aussi à ceux qui travaillent dans le domaine de l'aide à domicile (montée en compétences, renforcement de l'attractivité des métiers...). Pour balayer le spectre des compétences départementales, cette agence aura un volet insertion professionnelle qui favorisera les passerelles entre les bénéficiaires du RSA et ces métiers en tension.

De l'autre côté, un Hub Innovation, qui réunira laboratoires de recherche, startups et porteurs de projets afin de tester les solutions numériques de demain dans le domaine de la domotique ou du transport. Pour Albert Fernandez, directeur général adjoint aux solidarités des Yvelines, cette opération est « la première étape d'un projet majeur qui vise à donner toute sa place aux technologies qui permettent de renforcer le lien social, de maintenir l'éveil sensoriel et d'accéder aux soins dans les Ehpad ».

De nouveaux métiers devraient ainsi apparaître, à l'instar du “care manager” ou référent domicile, qui ira à la rencontre des usagers et coordonnera les activités et les services qu'ils auront désirés. « Il s'agit d'une approche inédite qui est de rapprocher des acteurs économiques et innovants au soutien de l'autonomie », souligne Brigitte Bourguignon, ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l'autonomie. L'agence sera mise en place, dès janvier 2021, sur le Campus des Mureaux.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?