AccueilÉconomieLa fréquentation touristique en berne en 2020

La fréquentation touristique en berne en 2020

En 2020, la fréquentation a, sans surprise, été profondément affectée par la crise sanitaire. Les professionnels du secteur déplorent une forte baisse de leur CA et se montrent pessimistes pour une reprise début 2021.
La fréquentation touristique en berne en 2020
©Adobestock

Économie Publié le ,

Pour rappel, en 2019, le tourisme dans les Yvelines représentait 3,1 millions de séjours, 10,9 millions de nuitées, et 823 millions d'euros générés. Dans le secteur de l'hôtellerie, la fréquentation a été divisée par deux en 2020. La perte de chiffre d'affaires est de 54 % en moyenne. Selon le Département, certains hôteliers ont dû se réinventer et changer de segmentation afin d'éviter la fermeture. Un petit nombre a néanmoins pu bénéficier de son positionnement « nature » et de la restriction des 100 km à la sortie du premier confinement.

Les chiffres de l'hôtellerie en 2020

  • 286 000 séjours hôteliers : - 46 % contre - 65 % sur l'ensemble de la Région et 499 000 nuitées : - 44 % contre - 70 % pour la Région (de juillet à octobre 2020)
  • 30 000 arrivées hôtelières internationales – 81 %
  • 34% de taux d'occupation : - 29 pts
  • Part de la clientèle d'Affaires : 60 % ; soit - 4 pts
  • Perte de chiffre d'affaires de 54 % en moyenne
  • L'activité mauvaise pour 90 % des répondants
  • Part de la clientèle française : 93% (contre 73 % en 2019)
  • Principales clientèles internationales : Allemagne, Angleterre, Belgique
  • État des réservations pour le début d'année : très mauvais pour 49 % des sondés
  • 53 % estiment que le retour à la normale prendra plus de 12 mois

Les locations saisonnières

Selon le Département, la recherche de réassurance (en sécurité dans des hébergements indépendants, loin de la foule), en proximité avec la nature (importance de la campagne environnante), qui a suivi la crise sanitaire, a permis aux hébergements locatifs de rebondir et de moins pâtir de la situation que certains domaines d'activité.

Ces derniers ont, en outre, bénéficié de la restriction des 100 km au sortir du premier confinement. Néanmoins, la tendance est aux courts séjours (entre 3 et 4 nuits), souvent de dernière minute (à J-3/-4), et aux hébergements situés à proximité des commerces de première nécessité (pour se déplacer le moins possible et limiter les contacts). Les résevations Airbnb et VRBO ont baissé de 32 % et le taux d'occupation moyen des gites de 17 %.

Les lieux de visite

En 2020 la perte de visiteurs a été importante, malgré une saison estivale « correcte », selon le Département, pour les sites en plein air, qui ont bénéficié des effets positifs du déconfinement (besoin d'espaces verts, respect plus facile des gestes barrière, retour à la nature), mais également d'une météo favorable. Pour eux, la défection de certaines clientèles (groupes/internationaux/affaires) a pu être compensée par d'autres (individuels, franciliens ; +14 points). A l'inverse, la fréquentation s'est « écroulée » dans les musées et sites ne disposant pas d'espaces extérieurs (- 63 % de visiteurs au Musée d'Archéologie Nationale par exemple).

Les visiteurs Yvelinois ont représenté 55 % du total (hors Domaine de Versailles), un chiffre également en baisse de 12 %. Pour 42 % de professionnels interrogés, le retour à la normale devrait intervenir dans les 4 à 6 mois.

Top 10 des sites touristiques les plus visités

1. Domaine de Versailles : 2 millions visiteurs (- 76 %)

2. Ile de Loisirs Saint-Quentin : 464 000 visiteurs (- 30 %)

3. Zoo Safari de Thoiry : 460 000 visiteurs (- 18 %)

4. Ile de Loisirs Val de Seine : 90 000 visiteurs (- 36 %)

5. Ferme de Gally (Saint-Cyr) : 87 600 visiteurs (- 23 %)

6. France Miniature : 86 000 visiteurs (- 57 %)

7. Château de Breteuil : 77 400 visiteurs (- 46 %)

8. Espace Rambouillet : 57 200 visiteurs (- 39 %)

9. Pisciculture de Villette : 50 000 (+ 9 %)

10. Bergerie Nationale : 45 000 visiteurs (- 57 %)

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?