AccueilÉconomieL’Université d’Évry et Genopole engagés dans trois projets du “Grand défi Biomédicaments”
ESSONNE

L’Université d’Évry et Genopole engagés dans trois projets du “Grand défi Biomédicaments”

Quatre acteurs de l’Université d’Évry Paris-Saclay et/ou de Genopole, les laboratoires ART-TG, CiTHERA, I-Stem et la société Yposkesi, apportent leur expertise dans trois projets désignés lauréats du “Grand Défi Biomédicaments”.

Économie Publié le ,

Mis en place dans le cadre de France 2030 et doté de 13 millions d’euros, l’appel a retenu au total huit projets d’innovations technologiques. L’objectif est de soutenir la production de médicaments de biothérapies innovantes, thérapie génique ou thérapie cellulaire, pour les maladies rares et fréquentes.
Les biothérapies innovantes apportent un véritable espoir pour soigner des maladies rares d’origine génétique et incurables aujourd’hui ou des maladies fréquentes comme les cancers, les maladies infectieuses... Le pôle de recherche et d’innovation évryen, regroupant aux côtés de l’AFM-Téléthon près de 20 acteurs du domaine labellisés par Genopole ou sous tutelle de l’Université d’Évry, constitue en France un site majeur de la filière des biothérapies.

Des enjeux nationaux

Dans le cadre de France Relance et du 4e Programme d’investissements d’avenir (PIA 4), le président de la République a présenté en juin 2021 un plan ambitieux pour l'innovation en santé, le plan “Innovation Santé 2030” qui vise à faire de la France la première nation européenne innovante et souveraine en santé. Ce plan comporte notamment un investissement de 800 millions d’euros pour soutenir le développement de biothérapies, stimuler la compétitivité française et accompagner le développement du tissu industriel nécessaire. L’objectif est de positionner la France en leader des biothérapies et de la bioproduction de thérapies innovantes.

Quatre acteurs et trois projets lauréats

Quatre acteurs de l’Université d’Évry et Genopole font partie des lauréats. Ils sont impliqués dans trois projets parmi les huit retenus :

ASMA : “Accoustic solutions for manufacturing advanced therapies” Partenaires évryens associés : la société génopolitaine Yposkesi et l’accélérateur de recherche technologique en thérapie génomique ART-TG (membre fondateur de l’intégrateur industriel “Magenta”).
Projet : combinaison des technologies de micro-fluidique et de mise en suspension et perméabilisation des membranes cellulaires par ondes sonores pour améliorer les étapes clés de transfert de matériel génétique lors de la production de médicaments de thérapie génique et cellulaire.

STELLAR : “Stem cell differentiation evaluation on line–light holographic analysis recording” Partenaire évryen associé : l’institut des cellules souches I-Stem.
Projet : mise en place, pour les médicaments de thérapie cellulaire issus de cellules souches pluripotentes (indifférenciées), d’un système de contrôle qualité de l’état de différenciation des cellules, continu et non destructif. Il utilisera la microscopie holographique avec prise automatique d’images et les méthodes d’apprentissage profond (IA).

SOFTCELL : Partenaire évryen associé : le laboratoire CiTHERA (adossé à l’Unité Inserm 1310, membre fondateur de l’intégrateur industriel “Magenta”).
Projet : un nouveau modèle de bioréacteur à agitation douce et entièrement français utilisé jusqu’à présent pour l'amplification des phytoplanctons, et maintenant pour la bioproduction de cellules souches humaines, à visées thérapeutiques.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 17 mai 2022

Journal du17 mai 2022

Journal du 10 mai 2022

Journal du10 mai 2022

Journal du 03 mai 2022

Journal du03 mai 2022

Journal du 26 avril 2022

Journal du26 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?