AccueilTerritoireL’École Hexagone, qui a célébré les premiers diplômés de son histoire, va ouvrir deux campus à l’étranger

L’École Hexagone, qui a célébré les premiers diplômés de son histoire, va ouvrir deux campus à l’étranger

Cette « école supérieure d’informatique » a organisé dernièrement la cérémonie de remise des diplômes de la promotion 2022, au Palais des congrès de Versailles.
La promotion 2022 a été célébrée comme il se doit à Versailles.
© SIDF - La promotion 2022 a été célébrée comme il se doit à Versailles.

Territoire Publié le , Quentin Clauzon

Un véritable show son et lumière, l’intervention d’une chanteuse, des invités de marque… Pour célébrer, comme il se doit, la première promotion diplômée de son histoire, l’École Hexagone, implantée à Versailles et à Clermont-Ferrand, a mis les petits plats dans les grands. Si la direction a mis tant de cœur à l’ouvrage, et ce, depuis la création de l’école, en 2020, c’est parce qu’elle s’est dotée d’un objectif ambitieux, celui de contribuer à doter la France d’une souveraineté numérique efficiente et pragmatique.

Selon ses dirigeants, « les crises récentes ont mis en lumière l’importance pour la France de conquérir sa souveraineté numérique : protection des données, cyberdéfense, etc. Mais pour développer les technologies françaises, encore faut-il développer les compétences aptes à utiliser ces technologies : c’est la raison d’être de l’École Hexagone ». Aussi, elle a décidé de former des experts de l’ingénierie informatique, afin qu’ils soient eux-mêmes promoteurs des technologies françaises, après avoir été formés dessus.

Ces ambitions, Pierre-Yves Hentzen, parrain de la promotion 2022 et président de Stormshield (Airbus), les partage amplement. C’est donc tout naturellement qu’il accepté de placer ces jeunes sous son aile. « La souveraineté numérique est au cœur de la stratégie de Stormshield », a-t-il notamment indiqué lors de son discours.

L'école Hexagone présente à Versailles et Clermont-Ferrand

L’École Hexagone propose en effet une formation de cinq ans en informatique, avec trois spécialités, à savoir l’ingénierie informatique, l’intelligence artificielle et la cyberdéfense. Le Mastère cyberdéfense et sécurité des systèmes d'information, placé sous la direction du Capitaine de frégate Nicolas Malbec, est d’ailleurs proposé sur le campus de Versailles. « Conquérir la souveraineté numérique est un impératif national. Mais ce sera impossible tant que les écoles d’ingénieurs formeront leurs étudiants avec des technologies américaines ! », souligne Sébastien Dhérines, président de l'École Hexagone.

Les ambitions d’Hexagone ne s’arrêtent pas là. Avec Lassad Chouachi, directeur général de l’école, Sébastien Dhérines a annoncé l’ouverture d’un campus à Ryad, en Arabie Saoudite, outre celui déjà en cours de développement à Tunis et qui verra le jour en 2023. De belles perspectives pour cette structure versaillaise, née à il y a à peine deux ans.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner

Journal du27 septembre 2022

Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 13 septembre 2022

Journal du13 septembre 2022

Journal du 06 septembre 2022

Journal du06 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?