AccueilSociétéL'Agence régionale de santé prie les Franciliens de consulter

L'Agence régionale de santé prie les Franciliens de consulter

Avec l'Assurance Maladie et les représentants des professionnels de santé et des patients, l'ARS tient à rappeler l'importance de continuer à consulter les professionnels de santé malgré les restrictions.
L'Agence régionale de santé prie les Franciliens de consulter
© ARS

Société Publié le ,

«La situation épidémique ne doit pas conduire à retarder, surseoir ou renoncer aux recours à son médecin traitant, à un spécialiste ou à tout autre professionnel de santé », martèle l'Agence régionale de santé Île-de-France.

Il faut dire que lors de la première vague épidémique, et notamment pendant le confinement, les Franciliens ont diminué leur recours aux soins (-22 % par rapport à 2019 pour les actes médicaux), malgré un recours accru aux téléconsultations. Le nombre de consultations médicales pour des soins relatifs à une affection de longue durée (ALD) avait fortement diminué (-19 %), malgré un besoin important de suivi médical. Toutefois, l'ARS note que les mois d'été ont permis une reprise de l'activité, qui s'est à nouveau réduite au mois septembre. Elle rappelle que la mise en place du couvre-feu n'interdit pas aux Franciliens de se déplacer pour motif de santé. Les consultations peuvent avoir lieu sur place, en toute sécurité et dans le respect des mesures barrières, mais aussi à distance, par le biais de la téléconsultation.

L'Agence régionale de santé tient à le rappeler : tous les motifs de recours doivent être maintenus : notamment les actes de prévention – vaccination, dépistage… –, les actes de suivi et les actes de soins ou de rééducation liés à tout problème de santé. Ce message s'adresse particulièrement aux personnes fragiles, personnes âgées, malades chroniques, femmes enceintes et jeunes enfants, conclut l'ARS. n

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?