AccueilÉconomieL’agence fitch relève la note du département du Val d'Oise

COLLECTIVITES L’agence fitch relève la note du département du Val d'Oise

Le Département du Val d’Oise est passé de la note AA- à AA. Il s’agit d’une première depuis 2012, soit l’instauration de la notation Fitch.
L’agence fitch relève la note du département du Val d'Oise
© Wikimedia Common

Économie Publié le ,

Le Département du Val d’Oise est passé de la note AA- à AA. Il s’agit d’une première depuis 2012, soit l’instauration de la notation Fitch.

Ce résultat est une « reconnaissance forte » du travail de la collectivité « pour une gestion budgétaire responsable et ambitieuse, dans l’intérêt des Valdoisiens », selon Marie-Christine Cavecchi, présidente du Département. Pour l’élue, cette note prend une dimension supplémentaire dans une période de crise sanitaire et sociale, et dans le contexte de relance économique.

« Le Département est un repère solide et de confiance pour les acteurs du territoire durement touchés par la crise et les Valdoisiens en difficulté. Cette bonne nouvelle nous amène toutefois à rester vigilants et rigoureux dans notre gestion, en maintenant le cap des investissements pour un département prospère et où il fait bon vivre », ajoute la présidente de la collectivité.

L’agence Fitch remarque que si le Département a perdu l’intégralité de son pouvoir fiscal cette année, le territoire dispose d’une grande vitalité avec des transactions immobilières en hausse. Les recettes des droits de mutation à titre onéreux ont augmenté de 40 % entre 2015 et 2019, puis sont restées à un niveau soutenu en 2020 (225 millions d’euros), malgré la crise sanitaire.

Selon le Département, Fitch salue par ailleurs le bon contrôle sur les dépenses de gestion au cours des dernières années. « Entre 2015 et 2019, les dépenses de gestion ont augmenté de seulement 1,6 % par an en moyenne, quand les recettes de gestion ont connu une croissance annuelle moyenne de 3,8 %. La dette nette ajustée du Département a diminué de 31% entre 2015 (1,05 milliard d’euros) et 2020 (729 millions d’euros). Sa capacité d’autofinancement est proche de 100 % en moyenne entre 2021 et 2025 », explique la collectivité.

L’agence de notation souligne également que le Département dispose d’une grande flexibilité sur ses dépenses d’investissement (12 % des dépenses totales en 2020). Cette année, la collectivité a lancé un programme d’investissement de 193,6 millions d’euros. Du « jamais vu » depuis dix ans, selon elle.

Forte de ces constats, l’Assemblée départementale délibèrera en janvier 2022, pour la première fois, sur un plan pluriannuel d’investissement à hauteur d’environ 1,5 milliard d’euros pour 2022-2028.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 18 janvier 2022

Journal du18 janvier 2022

Journal du 11 janvier 2022

Journal du11 janvier 2022

Journal du 04 janvier 2022

Journal du04 janvier 2022

Journal du 28 décembre 2021

Journal du28 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?