AccueilÉconomieKinetix, labellisée French Tech Seed, veut démocratiser l'usage de la 3D

Kinetix, labellisée French Tech Seed, veut démocratiser l'usage de la 3D

Cette startup développe une solution SaaS (software as a service) qui permet aux créateurs de transformer la 2D en 3D.
Kinetix, labellisée French Tech Seed, veut démocratiser l'usage de la 3D
©capture d'écran Youtube

Économie Publié le ,

Basée à Station F, la startup Kinetix est incubée à Entrepreneur First. Elle vient de recevoir le label French Tech Seed Paris-Saclay, piloté par la SATT (Société d'accélération du transfert de technologies) du territoire. L'objectif de ce fonds d'investissement ? Financer le pré-amorçage des start-ups à forte intensité technologique, de moins de trois ans et en phase de post-maturation. La société rejoint ainsi les 15 autres startups qui ont bénéficié de cette aide supplémentaire et complémentaire à une levée de fonds. Pour un euro d'investissement privé, les start-ups peuvent bénéficier de deux euros d'investissement public de la part de Bpifrance, sous forme d'obligations convertibles, dans la limite de 250 000 euros.

« Notre ambition est de simplifier et d'accélérer le processus de création de contenu pour la communauté d'animateurs afin qu'ils puissent se concentrer sur la partie artistique de leur travail », expliquent les fondateurs de Kinetix. En effet, grâce au Deeplearning, Kinetix (du mot cinétique, ou la science du mouvement) est capable de transformer n'importe quelle vidéo en modèle 3D. Cette méthode permet d'accélérer des processus à la fois chronophages et techniques. Si sa solution est aujourd'hui accessible aux professionnels, Kinetix s'emploiera dans l'avenir à automatiser de plus en plus sa plateforme pour permettre à tout un chacun de faire de l'animation 3D et de produire son contenu très facilement. Cette révolution va également toucher les studios d'animations, qui pourront dans un premier temps prototyper leurs scènes d'action à moindre coût : fini les acteurs bardés de capteurs et autres fonds verts. En attendant, la startup développe déjà des partenariats avec des studios et des médias. L'idée est d'engranger le plus de données possibles pour perfectionner ses algorithmes.

Un système de prescription

Le fonds French Tech Seed repose sur un mécanisme de prescripteurs labellisés, dont le rôle est d'identifier au sein de leur écosystème des jeunes entreprises technologiques, à la recherche de premiers investisseurs. Pour en bénéficier, les start-up candidates doivent être présélectionnées lors du comité d'admission. Elles profitent ainsi d'un accompagnement à la préparation du passage en comité de sélection. Ce dernier labellise les start-ups qui ont levé des fonds depuis moins de trois mois ou pouvant justifier d'une lettre d'intention de la part d'investisseurs.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?