AccueilTerritoireJO de Paris 2024 : les athlètes britanniques seront accueillis à Saint-Germain-en-Laye
ÉVÉNEMENT

JO de Paris 2024 : les athlètes britanniques seront accueillis à Saint-Germain-en-Laye

Les responsables olympiques et le maire de la commune, Arnaud Péricard ont visité les installations saint-germanoises du complexe omnisport Georges-Lefèvre, avant d’officialiser leur partenariat à la mairie.
JO de Paris 2024 : les athlètes britanniques seront accueillis à Saint-Germain-en-Laye
© DR - Arnaud Péricard a fait office de guide pour la visite de la délégation britannique.

Territoire Publié le , Quentin Clauzon

Dès 2022 et jusqu’en juillet 2024, les athlètes olympiques et les membres du Comité olympique britannique seront accueillis à Saint-Germain-en-Laye. Arnaud Péricard, maire de la Ville, et Sir Hugh Robertson, président du Comité olympique britannique, viennent de signer l’accord officialisant l’accueil de la « Team GB » pour sa préparation aux JO de Paris 2024.

Si Saint-Germain-en-Laye a été choisie par l’équipe britannique, l’une des « meilleure délégations olympiques », c’est pour la qualité de ses installations sportives, leur accessibilité depuis Paris, mais aussi pour son cadre de vie. Il faut le rappeler, Saint-Germain-en-Laye, « l’une des villes les plus internationale de l’hexagone », dotée d’un riche patrimoine historique et naturel, est aussi le berceau du PSG. Les athlètes et l’encadrement de la Team GB pourront profiter des équipements du stade Georges-Lefèvre et notamment de la piste d’athlétisme, dont les travaux de rénovation viennent de commencer. De quoi stimuler les envies de performance et de dépassement de soi de tous les pratiquant. Ce partenariat porte en effet un important volet « héritage ». L’accent sera mis sur la jeune génération, pour leur transmettre le goût de la pratique du sport et leur faire découvrir le sport de haut niveau, ses exigences et ses valeurs.

Les travaux de la piste d'athlétisme.

« Nous avons cette tradition d’accueil depuis que les rois de France on fait de la ville leur lieu villégiature et de résidence. Il y a toujours eu ici une dimension d’ouverture sur les autres et le monde. C’est le début d’une belle aventure. Ce n’est pas une question de notoriété, d’image, mais de valeurs », a souligné Arnaud Péricard. La commune a fait de l’éducation la première de ses priorités, avec le sport à l’école, le sport-santé, le sport pour les jeunes et les moins jeunes. « Nous voulons la venue de la Team GB coïncide avec le fait que l’on mette davantage de jeunes et d’habitants au sport et qu’ils en fassent un art de vivre, que cela intègre leur ADN », a insisté l’édile. La Ville a développé de nouveaux équipements sportifs et modernisé ses infrastructures pour le développement du sport de haut niveau. Elle a obtenu à ce titre le label “Ville active et sportive“ en 2019.

« La Team GB a besoin d’un camp de préparation d’excellence pour atteindre ses objectifs sportifs élevés. Saint-Germain-en-Laye nous a proposé des installations de grande qualité et nous nous sommes sentis dans une ville véritablement internationale, où nos séjours intenses sur le plan sportif seront très agréables à vivre et à partager », a indiqué Sir Hugh Robertson, président du Comité olympique britannique.

« Sir Hugh Robertson, vous avez marqué l’histoire avec cette excellente organisation des JO de Londres. Il est important, pour l’héritage des JO, qu’il y ait un rayonnement sur l’ensemble du territoire, que toutes les villes puissent s’en emparer. Notre rôle, au CNOSF, est aussi d’accompagner cet héritage. Il est fabuleux que la Team GB ait choisi Saint-Germain-en-Laye, une ville qui développe le sport pour tous », a poursuivi Brigitte Henriques, présidente du Comité national olympique et sportif français (CNOSF).

© DR - Arnaud Péricard, Sir Hugh Robertson, Brigitte Henriques, Andy Anson (DG de la Team GB).

Une offre quasi-complète

Avant d’être retenue comme centre de préparation aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, Saint-Germain-en-Laye avait déjà été labélisée “Terre de jeux“ en 2019. Elle accueillera désormais les entraînements des athlètes britanniques - plus de 350 -, pour la quasi-totalité des disciplines dans lesquelles ils espèrent se qualifier. Les athlètes de hockey sur gazon, football, athlétisme, rugby à sept et haltérophilie, viendront s’entrainer très prochainement.

Quelles seront les infrastructures concernées ? D’abord, le stade Georges-Lefèvre, complexe omnisport de 12 hectares, situé au cœur de la forêt de Saint-Germain, en face du Camp des Loges. Accessible par les transports en commun dont le nouveau Tram T13, qui devrait démarrer durant l’été ce site sera le lieu d’entraînement des olympiens britanniques. La piscine “Le Dôme“ ensuite, accueillera l’équipe de natation synchronisée, mais aussi tous les athlètes pour qui la natation est une pratique nécessaire ou un loisir, grâce à ses bassins (l’un, couvert, long de 50 m et l’autre, en plein air, long de 25 m).

Enfin, les gymnases de la ville accueilleront les différentes pratiques « indoor », tandis que l’hôpital de Poissy/Saint-Germain-en-Laye accueillera les athlètes et le staff pour les besoins en médecine du sport et imagerie médicale. « Merci pour tout. Nous savons à quel point organiser des JO est difficile. J’ai une confiance absolue en votre capacité. Bonne chance ! », a conclu Sir Hugh Robertson.

La visite du complexe omnisport.

L’une des quatre meilleures nations

La Team GB est le meilleur exemple européen de progression d’une nation en sport de haut niveau dans les années 2000. La Grande-Bretagne a réussi à rester parmi les quatre meilleures nations au tableau des médailles depuis 2008.

Saint-Germain-en-Laye est elle-même représentée aux niveaux national et international dans différentes disciplines. Si le PSG reste son fer de lance, des clubs comme le Cercle d’escrime, le Saint-Germain hockey club et le CNO (natation) défendent fièrement les couleurs de la ville.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 17 mai 2022

Journal du17 mai 2022

Journal du 10 mai 2022

Journal du10 mai 2022

Journal du 03 mai 2022

Journal du03 mai 2022

Journal du 26 avril 2022

Journal du26 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?