AccueilTerritoireJeunes : le Conseil départemental lance un plan axé sur l'employabilité

Jeunes : le Conseil départemental lance un plan axé sur l'employabilité

La crise aggravant les difficultés des jeunes en matière d'emploi, le Département de l'Essonne a souhaité compléter les dispositifs existants.
Jeunes : le Conseil départemental lance un plan axé sur l'employabilité
© Adobe Stock

Territoire Publié le ,

Qu'elles soient psychologiques ou économiques, les difficultés des jeunes font la une des journaux depuis quelques semaines. Le Conseil départemental de l'Essonne a constaté que ces dernières s'accumulaient pour les jeunes cherchant à décrocher leur premier emploi, leur qualification ou leur expérience faisant défaut. D'où l'idée de mettre en place ce plan dédié, qui permettra notamment de renforcer le recours à des jeunes recrutés dans le cadre de différents dispositifs. Outre l'apport de cette première expérience professionnelle, les jeunes pourront découvrir les métiers de la fonction publique. In fine, ces expériences visent à leur servir de tremplin.

La collectivité prévoit :

  • L'accueil de 100 apprentis sur la période 2021-2022 et de 140 apprentis sur la période 2022-2023, contre 67 en 2020. Le recrutement se fera notamment sur les métiers en tension : assistants sociaux, agents de restauration scolaire, informaticiens, comptables.
  • La moitié des contrats PEC (Parcours emploi compétences), dédiés aux personnes éloignées de l'emploi, réservés aux jeunes (PEC jeunes) de moins de 26 ans ou à des jeunes reconnus travailleurs handicapés de 30 ans maximum. Actuellement, la collectivité accueille en moyenne 110 à 130 agents par en en PEC, dont une vingtaine de PEC jeunes.
  • Le nombre de stagiaires gratifiés de longue duré, accueillis au sein des services du Département, est multiplié par trois et passe de 30 en 2020 à 90 en 2021, en fonction des besoins des services.
  • La création d'une allocation de pré-recrutement (4 200 euros pour l'année étudiante) mise en place à la rentrée prochaine pour les étudiants en dernière année d'études dans le domaine social. Celle-ci sera conditionnée à un engagement de recrutement sur un poste de travailleur social au sein de la collectivité après obtention du diplôme pour une durée minimum d'un an, avec un objectif de 30 pré-recrutements sur les deux prochaines années.
  • Le renouvellement du recrutement de 100 emplois saisonniers, afin de faire face aux besoins dans les services départementaux, de juin à septembre. Ce dispositif s'adresse prioritairement aux étudiants essonniens.
  • La création de 40 contrats de projet, dont une partie servira à recruter des conseillers numériques qui interviendront auprès des collégiens, au sein des Maisons de l'Essonne, afin de lutter contre la fracture numérique. La formation et le déploiement de ces conseillers numériques s'inscrit dans le cadre d'un appel à manifestation d'intérêts lancé par l'Agence nationale de cohésion des territoires (ANCT) pour le Plan France Relance.
Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?