AccueilTerritoireEtude de l'ONF : les Franciliens aiment leurs forêts, mais apprécient moins les coupes d'arbres

Etude de l'ONF : les Franciliens aiment leurs forêts, mais apprécient moins les coupes d'arbres

L’office national des forêts a récemment sorti son premier baromètre des forêts franciliennes qui révèle un fort engouement des habitants envers ces havres naturels.
Baromètre des forêts franciliennes.
© Adobe Stock - Baromètre des forêts franciliennes.

Territoire Publié le ,

Engagé à renforcer le dialogue avec les usagers, l’Office national des forêts a dernièrement commandité une enquête auprès de l’institut Viavoice, afin de connaître le ressenti des franciliens vis-à-vis des forêts publiques de la région. Menée au printemps dernier, cette étude indépendante a été réalisée auprès d’un panel de 1 000 habitants d’Île-de-France et a mis en évidence de nombreux points de satisfaction, mais aussi certains clivages.

La forêt : bien-être, calme, sérénité et apaisement

L’étude a révélé qu’unepersonne sur deux se rendait une par mois en forêt, les sorties étant généralement en famille ou entre amis. Pour 90 % des Franciliens, ces balades sont source de sérénité, de bien-être, de calme et d’apaisement. 86 % d’entre eux vont même plus loin et ont affirmé ressentir une symbiose avec la nature. Cette fréquentation et ces ressentis sont accompagnés d’une satisfaction élevée. En effet, 74 % des interrogés ont déclaré que les forêts étaient bien gérées en Île-de-France, un résultat supérieur à la moyenne nationale.

Des inquiétudes sur la récolte du bois

Cependant, 46 % des Franciliens ont révélé ressentir un sentiment de tristesse vis-à-vis de la coupe et de la récolte du bois. Une inquiétude qui, d’après l’enquête, provient d’une méconnaissance du milieu et de l’exploitation forestière. En effet, 61 % des participants pensent que la forêt française est un espace sauvage et ignorent qu’elle est issue du travail de l’Homme depuis plusieurs siècles. Aussi, à peine 26 % savent que la coupe d’arbres ne réduit pas la surface des forêts.

Renforcer le dialogue avec les Franciliens

« Nous devons poursuivre nos actions et renforcer le dialogue pour conserver la confiance des Franciliens et effacer les idées reçues », a déclaré Michel Béal, directeur de l’agence Île-de-France Ouest à l’ONF. Depuis plusieurs années, des dispositifs sont ainsi mis en place pour permettre des rencontres et des échanges entre forestiers et grand public en Île-de-France afin que les visiteurs connaissent tous les secrets de la forêt.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 06 décembre 2022

Journal du06 décembre 2022

Journal du 29 novembre 2022

Journal du29 novembre 2022

Journal du 22 novembre 2022

Journal du22 novembre 2022

Journal du 15 novembre 2022

Journal du15 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?