AccueilÉconomieHectar : l’accélérateur du campus agricole accueille ses 11 premières start-ups
YVELINES

Hectar : l’accélérateur du campus agricole accueille ses 11 premières start-ups

Cet accélérateur « 100 % agriculture régénératrice - alimentation durable » vise le développement de 80 start-ups à terme.
Hectar : l’accélérateur du campus agricole accueille ses 11 premières start-ups
© Hectar-B. Drouet

Économie Publié le ,

Alvie, RGX, Touti Terre, Agriodor, Bio demain… Pas moins de 135 jeunes pousses ont candidaté pour rejoindre le programme d’Hectar. Après 25 pré-sélections et trois jours de jury, 11 d’entre elles ont finalement été retenues. Conçu par Hectar et l’incubateur HEC Paris, avec le soutien d’entreprises partenaires (Timac Agro France, Parfums Christian Dior, Naturalia, Sucden, BNPP Act for Impact), cet accélérateur s’est donné pour ambition de faciliter le développement de quelque 80 start-ups en deux ans. Elles doivent répondre aux besoins du secteur agricole dans quatre domaines : AgriTech (IA, robotique, équipement) FoodTech (Alimentation), Agriculture régénératrice et Indoor Farming. Il s’appuie également sur un écosystème dynamique avec French Impact, Makesense, LaFoodTech, BPI France, Station F, Ecole 42, etc.

Les premières start-ups sélectionnées vont donc bénéficier du double écosystème proposé par Hectar et HEC Paris, soit 30 mentors, 500 experts, 40 ateliers, 2000 m² d’espaces de travail et de convivialité, 50 hectares d’expérimentation. « Elles ont été retenues pour la qualité de leurs projets, tous orientés solutions face aux défis environnementaux, sociaux et économiques, conditions de la réussite de la transition agricole. Pour leur relative maturité également, puisqu’elles ont déjà en moyenne une dizaine de salariés, existent depuis au moins trois ans et ont effectué une première levée de fond », expliquent les parties prenantes.

« J’invite les start-ups françaises désireuses de contribuer au futur de l’agriculture à nous proposer leurs candidatures. Notre objectif est de soutenir l’entrepreneuriat agricole, notamment grâce à la tech. Nous voulons favoriser l’émergence de futurs champions nationaux », précise Francis Nappez, directeur général d’Hectar. Les solutions proposées par les start-ups sont variées : détection précoce de pathologies dans la vigne grâce à des caméras intelligentes (RGX), création de parfums à base de kairomones remplaçant les pesticides (Agriodor), production de steaks végétaux à base de fruits du jacquier (Nudj), autoporteur électrique pour les maraîchers (Cobot)…

« Nous sommes convaincus que la diversité est le ferment de l'innovation. Avec l'accélérateur d'Hectar, les start-ups agritech et foodtech interagiront avec une communauté d'entraide et d'inspiration de plus de 150 start-ups issues de 20 industries », ajoute Antoine Leprêtre, directeur de l’incubateur HEC Paris.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 17 mai 2022

Journal du17 mai 2022

Journal du 10 mai 2022

Journal du10 mai 2022

Journal du 03 mai 2022

Journal du03 mai 2022

Journal du 26 avril 2022

Journal du26 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?