AccueilTerritoireGuillaume Cairou fait Chevalier de l’Ordre National du Mérite

Guillaume Cairou fait Chevalier de l’Ordre National du Mérite

Guillaume Cairou, président de la CCI 78 et fondateur de Didaxis, a reçu l’insigne de Chevalier de l’Ordre national du Mérite.
Guillaume Cairou a reçu l'insigne des mains du préfet des Yvelines, en arrière-plan.
© SIDF - Guillaume Cairou a reçu l'insigne des mains du préfet des Yvelines, en arrière-plan.

Territoire Publié le ,

Emotion, rire et solennité. Tels sont les maîtres-mots de la cérémonie qui a vu Guillaume Cairou, président de la Chambre de commerce et d’industrie des Yvelines (CCI 78) et fondateur de Didaxis, recevoir l’insigne de Chevalier de l’Ordre national du Mérite des mains de Jean-Jacques Brot, préfet des Yvelines. Cette distinction est notamment venue honorer sa carrière et ses engagements, au service de la France et de son économie, en tant que président-fondateur du groupe Didaxis, pionnier du portage salarial.

Famille, amis, collaborateurs, chefs d’entreprise yvelinois… La foule était nombreuse pour assister à la remise de l’insigne. Les élus locaux étaient également de la partie, avec notamment Pierre Bédier, président du Département, François de Mazières, maire de Versailles, Martin Lévrier, sénateur des Yvelines, ainsi que les députés Nadia Hai, Marie Lebec, Emmanuel Lacresse, et Charles Rodwell.

De « très grands services » rendus

« Vous qui incarnez le dynamisme, l’inventivité, l’altruisme humaniste le plus sincère, l’esprit d’entreprise le plus accompli, parfois le plus époustouflant (…). Vous, chef d’entreprise innovateur au service des entrepreneur, de la vie publique en général, (…) par vos différents engagements, vous créez de la valeur ajoutée, des emplois. Vous constituez le prototype de ces chefs d’entreprises français inventifs, acharnés, conquérants, vivant pleinement leur passion, s’y immergent à 100 % », a déclamé Jean-Jacques Brot, dans un discours teinté d’humour et de solennité. « Vous rendez ce qui vous a été donné avec beaucoup d’ardeur, vous ouvrez le chemin de la réussite économique et entrepreneuriale. Votre engagement rejoint en quelques sortes la RSE, c’est une conception naturelle du rôle du chef d’entreprise, comme un élément moteur et généreux du corps social, de la société en général et de sa cohésion », a-t-il ajouté, avant de revenir sur son engagement pour le mécénat culturel et plus précisément les opéras et ballets.

« Vous avez rendu de très grands services et allez continuer de le faire, mais vous le faites avec une chevaleresque attitude, qui s’accompagne d’un panache improbable, parfois époustouflant », a poursuivi le préfet des Yvelines avec malice, précisant que son irruption avait donné un coup de jeune à la vie publique locale, notamment concernant le fonctionnement d’un certain nombre de commissions. « Pour nous tous ce soir qui vous entourons de notre affection et admiration, vous êtes véritablement un chevalier de la fraternité et de l’espérance », a-t-il conclu, avant de remettre officiellement l’insigne.

© SIDF

Un engagement local salué

Outre ses fonctions de président de la CCI des Yvelines et de vice-président de la CCI Paris-IDF, Guillaume Cairou est le fondateur de la Fédération des entreprises de portage salarial, et travaille en collaboration avec le ministère du Travail. Il a également créé l’Observatoire du travail indépendant et préside le Club des entrepreneurs, dans le cadre duquel il accompagne les entrepreneurs, artisans et commerçants.

Plus localement, Guillaume Cairou est aussi administrateur du Medef Yvelines et président de son pôle Éducation, Emploi et Formation. Il a notamment a élaboré un programme d’accompagnement des entreprises et des commerces en difficulté.

Européen convaincu, l’élu consulaire est aussi conseiller du commerce extérieur de la France et participe à la promotion des entreprises françaises, notamment dans les « Pays Baltes, chers à son cœur ».

Une reconnaissance pour tous les dirigeants yvelinois

Exprimant son profond respect pour celui qui est plus qu’un représentant de l’Etat dans le Département, Guillaume Cairou a indiqué constater chaque jour à quel point ce dernier était un « soutien sans faille des entrepreneurs » et un « conseil avisé » en tant que président de la CCI 78.

« L’audace et la solidarité que vous incarnez sont deux traits communs partagés par les entrepreneurs. Je suis fier de pouvoir me compter parmi eux, moi, l’enfant du mantois. Mon existence plonge ses racines dans cette terre d’histoire, de patrimoine, et de culture que nous représentons chacun dans nos fonctions », a-t-il rappelé.

« Cette distinction m’honore. Elle est un signe de reconnaissance adressé à vous tous, chefs d’entreprises, artisans, commerçants, inventeurs, pionniers industriels, dans l’aéronautique, l’automobile, le spatial, ou encore la Défense, des secteurs-clés du département… En un mot nos entrepreneurs, faisant des Yvelines le troisième département économique de notre pays, fort de ses 130 000 entreprises et de ses 700 000 emplois, un département qui est aussi le contremaître de vastes chantiers, comme la réindustrialisation et le plein emploi », a lancé Guillaume Cairou, avant de dédier cette décoration à tous les jeunes du territoire « qui ressentent déjà l’envie d’être utiles à la société, de servir leur pays, de contribuer à sa grandeur nationale et à son rayonnement international ».

« Fixons-nous pour objectif de refaire de la France une nation d’entrepreneur, et, pour cela, donnons envie aux jeunes », a poursuivi le dirigeant, évoquant une culture « trop élitiste » en France. « Ce manque de culture je l’ai vécu. Si je suis bien né entrepreneur, personne dans mon entourage n’avait ma grille de lecture particulière. D’où mon intégration tardive dans le monde de l’entreprise, à seulement 30 ans, par un hasard chanceux, certes, mais un hasard tout de même ». Le dirigeant estime donc qu’il aujourd’hui nécessaire « d’incarner la transformation du monde entrepreneurial, afin de démocratiser le travail indépendant ». Il faudra, pour ce faire, « poursuivre la simplification des formalités quotidiennes des chefs d’entreprise et encourager dans chaque territoire les élans d’innovation ».

Cet « engagement sans relâche, viscéral, vital », a connu une « extrême intensité » depuis son élection à la présidence CCI 78. « Chaque jour je rencontre nos commerçants, nos TPE-PME, nos grands groupes, présents en nombre ce soir, pour innover, bousculer, concrétiser et inventer le monde de demain. Ce sont bien plus que des rentiers capitalistes dans notre pays, qui, il faut l’avouer, n’aime pas assez l’entreprise », a insisté Guillaume Cairou. « Oui, nos entrepreneurs sont de véritables aventuriers, ils n’hésitent pas à sortir des chantiers battus, ils doivent vaincre les résistances à toutes les nouveautés, ils œuvrent à la réalisation des transition énergétique, écologique, numérique, démocratique et sociale nécessaires à la prospérité de nos territoires », a-t-il encore estimé. Et de conclure : « plus que jamais, avec vous tous, continuons de défendre avec ardeur la liberté d’entreprendre, mère de toutes les innovations ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 novembre 2022

Journal du29 novembre 2022

Journal du 22 novembre 2022

Journal du22 novembre 2022

Journal du 15 novembre 2022

Journal du15 novembre 2022

Journal du 08 novembre 2022

Journal du08 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?